Anne Hidalgo lance le concours "Réinventer la Seine" avec Rouen et le Havre

Anne Hidalgo lance le concours "Réinventer la Seine" avec Rouen et le Havre

Publié le :

Lundi 14 Mars 2016 - 19:45

Mise à jour :

Lundi 14 Mars 2016 - 19:52
La maire de Paris, Anne Hidalgo a lancé ce lundi le concours "Réinventer la Seine", avec les dirigeants de Rouen et du Havre. Les trois villes et leurs ports proposent une quarantaine de sites le long du fleuve à l'imagination des architectes, paysagistes et urbanistes.
©Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP

-A +A

Après un appel à projets innovants en février sur le thème de "Réinventer Paris", la maire de la capitale Anne Hidalgo a lancé ce lundi 14 mars "Réinventer la Seine" avec les dirigeants de Rouen et du Havre. Anciennes usines, ponts, tunnels, plans d'eau: les trois villes et leurs ports proposent à l'imagination des architectes, paysagistes, urbanistes et autres créateurs une quarantaine de sites le long du fleuve. "Cela fait plusieurs années que nous travaillons ensemble et le grand architecte Antoine Grumbach avait déjà posé en 2008 cette question de +Paris jusqu'à la mer+ en tant que grande métropole mondiale", a rappelé Mme Hidalgo devant la presse.

Soulignant que la méthode "Réinventer Paris", permettait d'aller plus vite, car ayant déjà fait ses preuves, Mme Hidalgo a fait valoir qu'elle permettait d"'identifier des sites, de fixer un certain nombre de règles -il y a un cahier des charges, c'est une compétition-, mais en même temps de laisser libre cours à l'intelligence, à des partenariats, public-privé, avec des associations, des collectifs travaillant sur les questions d'environnement". Au cours d'une conférence au "106", un ancien hangar du port de Rouen, les édiles ont détaillé quelques bâtiments et terrains qu'ils mettaient à la disposition des créateurs, pour les transformer en de nouveaux lieux "innovants".

Pour Paris, l'adjoint à l'urbanisme Jean-Louis Missika, a présenté quelques uns des vingt sites proposés par la capitale, notamment l'usine des eaux récemment fermée, d'Ivry-sur-Seine. En bord de Seine, avec une dizaine d'anciens bassins de filtration, elle sera, a-t-il dit, "une grande destination du Grand Paris", desservie par tramway (T Zen) et métro (ligne 10) et sera dévolue à l'agriculture urbaine. La Halle du Rouvray, un bâtiment industriel en mauvais état, non loin de la Villette, est également sur la liste, tout comme le tunnel des Tuileries, tronçon de la voie Georges Pompidou, situé sous le quai longeant le palais du Louvre.

Pour Rouen le maire Yvon Robert et le président de la Métropole Frédéric Sanchez proposent notamment un ancien et monumental chai à vin du port, construit dans les années 50, qui fut le plus grand d'Europe, et représente 8.000 m2 sur cinq niveaux. Le maire du Havre Edouard Philippe entend transformer le quai Southampton, historiquement le premier du port, en promenade et cherche à développer l'hébergement sur l'eau. La première vague de projets sera lancée en mai avec jury final au printemps 2017.

 

Pour Paris, l'adjoint à l'urbanisme Jean-Louis Missika, a présenté quelques uns des vingt sites proposés par la capitale. (Image d'illustration)


Commentaires

-