Escapades: 8 randonnées faciles en France (diaporama)

En avant, marche

Escapades: 8 randonnées faciles en France (diaporama)

Publié le :

Vendredi 31 Août 2018 - 21:22

Mise à jour :

Dimanche 09 Septembre 2018 - 10:01
Afin de garder la forme et de vous aérer l'esprit, que diriez-vous d'une randonnée pour la rentrée, avant que l'automne et le froid n'arrivent? "FranceSoir" vous en a sélectionné huit.
©P.A./Wikimedia Commons
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Bientôt l'automne. Profitez de l'été indien et des derniers jours de beau temps pour, le temps d'un week-end, effectuer une petite sortie à pied. Voici huit idées de randonnées, sélectionnées sur le site de la Fédération française de randonnée.

> Pas-de-Calais: mémoire minière

C'est une petite randonnée de moins de trois heures dans le patrimoine industriel et minier du Nord de la France que suggère la Fédération: le "sentier de Madame De Clercq",  une boucle autour de la ville de Oignies (Pas-de-Calais) où se situe le château d'Henriette de Clercq (1812-1878). C'est dans le parc de ce château que fut découvert par hasard (en creusant un puits d'eau) le premier filon de charbon du Nord-Pas-de-Calais en 1842. Grâce aux revenus générés, Mme de Clercq devint la bienfaitrice de la ville en participant financièrement aux travaux d'amélioration (gaz, transports, équipements collectifs, salle des fêtes, terres cultivables, etc.). La randonnée, qui passe près de Lens et Douai, part de la fosse 9-9bis, d'où sont sortis les derniers mineurs en décembre 1990 et qui est l'un des cinq grands sites de la mémoire minière de la région, inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco.

> Orne: vestiges du XVIe siècle

Au cœur du Parc naturel régional du Perche (Orne), vous pourrez apprécier la randonnée des manoirs de Rémalard. Ces manoirs datent du XVIe siècle, ils étaient alors siège des seigneuries, avant d’être, au XVIIIe siècle, récupérés par les bourgeois. Ils sont construits en pierre blanche, on peut au cours de cette randonnée un peu physique (22 kilomètres, environ six heures) observer leurs tourelles, lucarnes et tours d’escaliers au beau milieu d’une nature florissante. Le second trésor de la commune de Rémalard est son église classée monument historique, datant elle aussi du XVIe siècle et construite sur butte plantée de marronniers.

> Jura: vallée bénie

Le Jura est un territoire d’évasion par excellence avec ses paysages magnifiques, l’immensité de ses espaces et la verdeur de ses forêts. Parmi les nombreux parcours de randonnée qu’on y trouve, celui de la "reculée des Planches", à Arbois (Jura), et sa marche de six heures environ est à retenir particulièrement. Les amoureux de la faune emporteront leurs jumelles car les lieux, nichés au cœur d’une vallée aux parois escarpées, sont un repère de nidification des rapaces. En descendant dans le fond de la vallée, on peut également admirer les nombreuses cascades, et notamment celle des Tufs, alimentées par la rivière souterraine Cuisance, le cours d’eau ayant creusé la magnifique –et visitable– grotte des Planches.

> Drôme: renaissance provençale

Des milliers de kilomètres de sentiers balisés font de la Drôme le royaume hexagonal de la randonnée et plus d’une cinquantaine d’itinéraires y sont répertoriés. Entre garrigue et champs de lavande, il en est une aisée et accessible aux débutants (moins de trois heures de marche) sur les hauteurs du pays de Grignan. Un parcours promettant une belle escapade dans des décors typiquement provençaux, jalonnés de petits villages perchés, de vignes, de truffières et de vastes étendues boisées. Le château de Grignan, le plus grand de style Renaissance du Sud-Est hexagonal et qui hébergea la marquise de Sévigné et sa fille, vaut lui aussi le détour et servira de halte bien méritée.

> Seine-et-Marne: le Gâtinais, îlot de verdure

Le Gâtinais français, berceau de la rivière Essonne s'étendant sur les départements du Loiret, de Seine-et-Marne, de l'Essonne et de l'Yonne, est parsemé de chaos gréseux tantôt abrupt aux bords des plateaux, tantôt arrondis dans les méandres des cours d’eau. Ainsi, son parc naturel régional mérite bien son surnom de "Pays des mille clairières et du grès". Une balade d'une heure et demie sur 3,5 kilomètres de chemins balisés au Vaudoué (Seine-et-Marne, à une dizaine de kilomètres au sud-ouest de Fontainebleau), intitulée "La mémoire dans la pierre", propose un cheminement à travers le temps, de la Préhistoire à nos jours, en sept stations chronologiques présentant les activités humaines, l’environnement et les gravures rupestres de chaque époque.

> Gironde: paradis des oiseaux

C'est un paradis pour les oiseaux. Placé sur leur axe migratoire Europe du Nord-Afrique, le parc ornithologique du Teich (Gironde) est situé en bordure du bassin d'Arcachon. Une belle balade de deux heures (environ cinq kilomètres), entre les deux bras principaux de l'Eyre –qui se jette dans le bassin après avoir traversé le Parc naturel régional des Landes de Gascogne– permet d'observer les oiseaux. Vingt observatoires sont dispersés dans le parc et permettent aux randonneurs de ne pas déranger les volatiles.

> Ariège: une chapelle romane

Une petite balade d'un peu plus de deux heures (environ cinq kilomètres) autour du village d'Arnave (Ariège), à une dizaine de kilomètres au sud de Foix, est l'occasion d'aller admirer la chapelle romane de Saint-Paul, simple et humble joyau de quiétude dans son écrin champêtre, niché dans la verdure et éloigné de toute route. Elle date du Xe ou du XIe siècle. "A côté de l'édifice, une petite cabane abrite une pierre noire, miraculeuse, qui guérirait de l'épilepsie à condition que le malade dorme la tête dessus", souligne la Fédération française de randonnée. Outre la chapelle, en hauteur, la balade permet d'admirer le beau paysage de la région.

> Ille-et-Vilaine: les menhirs de Saint-Just

La région de Saint-Just (Ille-et-Vilaine), à mi-chemin entre Rennes et Nantes, comprend de nombreux menhirs. C'est le deuxième site mégalithique de Bretagne après Carnac par le nombre, la densité et la variété de ses monuments préhistoriques qui gardent encore beaucoup de leurs mystères. Une randonnée d'environ trois heures, sur les landes de Cojoux, permet de les admirer, tout en ayant un joli point de vue sur l'étang du Val, en suivant notamment le ruisseau de l'étang de Saint-Just.

 (Voir ci-dessous un diaporama sur ces huit randonnées):

L'embouchure de l'Eyre, sur le bassin d'Arcachon, est un paradis pour les oiseaux migrateurs.

Commentaires

-