Les Glénans: 70 ans après, une école de voile toujours dans le vent

Les Glénans: 70 ans après, une école de voile toujours dans le vent

Publié le :

Dimanche 11 Juin 2017 - 10:24

Mise à jour :

Mardi 20 Juin 2017 - 15:40
©ET
PARTAGER :
-A +A

L'école de voile Les Glénans fête cette année ses 70 ans d'existence. Créée en 1947 par Philippe Viannay, également fondateur "de FranceSoir", et sa femme, Hélène Viannay, cette école un peu particulière a été mise en place sur l'archipel de Glénan, dans le Finistère au large de Concarneau. Fondée comme un lieu de partage et de transmission, l'école de voile Les Glénans s'est au fil du temps imposée comme une référence.

A trente minutes au large de Concarneau, dans le Finistère, est située une base de l'école de voile Les Glénans, sur l'archipel du même nom. Depuis 1947, cette association fait perdurer des valeurs de partage, de transmission et de respect de la nature à des stagiaires du plus en plus nombreux. Créé par Hélène et Philippe Viannay, également fondateur de FranceSoir, après la guerre, le ''Centre de formation international'' était à l'origine destiné aux anciens résistants. Devant l'engouement que suscitait l'école de voile, le CFI a rapidement acheté les îles de Penfret, de Drenec et enfin de Fort Cigogne.

Aujourd'hui devenue ''Les Glénans'', l'association loue les îles, désormais protégées, au conservatoire du littoral. Ainsi, pas question de détériorer l’environnement et encore moins de construire de nouveaux bâtiments sur les îles. Les stagiaires, qui sont par milliers d'avril à septembre chaque année, doivent donc y vivre en harmonie avec la nature. Ici, on dort dans des tentes, on se douche à l'aide de seaux, les toilettes, qui ont une vue imprenable sur la mer, sont sèches, les déchets sont méticuleusement triés et chacune des îles a un bilan carbone nul. Le cadre joue aussi beaucoup: ''c'est la plus belle île du monde'', explique dans un sourire Luce, retraitée, bénévole préposée à la cuisine depuis quatre années en basse saison, et amoureuse de Drenec où elle se rend tous les ans depuis quarante ans.

L'école de voile se distingue aussi par sa philosophie: c'est''une école de vie''. Chacun aide aux tâches ménagères, les retardataires du petit déjeuner sont priés d'éplucher les carottes pour le prochain repas. Un groupe de bénévoles et de stagiaires est chargé de mettre la table tandis que d'autres aident à sortir de l'eau un catamaran un peu trop lourd.

Dans ce cadre si particulier, qui change au gré des marées et du temps, les stagiaires apprennent (ou se perfectionnent) des disciplines multiples: catamaran, kite surf, dériveur ou croisière. Les moniteurs sont pour la plupart des bénévoles, tombés amoureux de l'archipel, qui suivent leurs élèves en bateau ou kite surf, selon les cours. Car sur l'archipel de Glénan, les Zodiac sont uniquement utilisés en cas de nécessité, un moyen aussi pour les moniteurs bénévoles de continuer à naviguer.

En 70 ans, l'association a bien évolué même si les valeurs de partage et de vivre-ensemble sont toujours prépondérantes. Aujourd'hui, Les Glénans ont plusieurs bases partout en France sur la côte Atlantique mais aussi en Méditerranée. L'organisation compte chaque année sur environ 1.000 bénévoles, tous formés et avec des perspectives d'évolution et cent salariés à temps plein. Chaque stage d'une semaine permet aux participants de se perfectionner mais pas seulement. Depuis peu, l'association propose des sessions qui ne sont pas uniquement destinées à faire de la voile mais qui permettent aussi de découvrir la faune et la flore locale ainsi que les pratiques maritimes diverses qui font la singularité du coin.

L'école rencontre toujours un grand succès auprès des enfants mais aussi des jeunes, ou moins jeunes, adultes grâce à sa singularité, au sens du partage qui y règne, au cadre qui ne laisse forcément personne indifférent. Les cours intensifs (deux fois par jour pour les plus motivés) et adaptés à chacun sont également un gros point fort.

L'école de voile des Glénans propose des stages et des expériences uniques.


Commentaires

-