Réservations, espaces délimités, bronzette interdite : comment irons-nous à la plage cet été ?

Réservations, espaces délimités, bronzette interdite : comment irons-nous à la plage cet été ?

Publié le 27/05/2020 à 16:20
CLEMENT MAHOUDEAU / AFP
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A

Plages statiques ou dynamiques, dans quelles conditions pourrons-nous aller à la plage cet été ? Un peu partout sur le littoral français,  élus et plagistes testent et envisagent des dispositifs pour nous permettre d’aller bronzer ou profiter de la mer sans aller à l’encontre des mesures sanitaires qu’impose l’épidémie de coronavirus.

Faudra-t-il réserver une place sur la plage cet été et même en juillet et août ? C’est en tout cas une des hypothèses sur lesquelles planchent des élus du littoral, à l’instar du maire d’Argelès-sur-Mer, l’une des plus importantes stations balnéaires de la Méditerranée et de France.

Une appli pour réserver un accès à la plage mais sans séance de bronzette possible
Antoine Parra évoque ainsi l’idée d’une application qui permettra de limiter le nombre de vacanciers grâce à un système de réservation électronique, « comme cela se fait beaucoup maintenant pour les entrées des musées ». Ainsi, estime l’élu, on pourra choisir un jour et un créneau de quelques heures. Le dispositif sera bien entendu gratuit et dans les limites des places disponibles. Il permettrait de profiter du sable et des embruns de l’Océan « en toute sécurité sanitaire ».

Le créateur de l’application, fondateur de la start-up perpignanaise Elloha détaille ainsi le fonctionnement : « Une fois la réservation effectuée, la personne reçoit un SMS ou code QR qu’elle présente, à l’entrée de la plage, à un agent ou un surveillant. Celui-ci confirme que sa place est réservée. » Le système se veut souple : il permet, par exemple, de prolonger le séjour si le nombre maximal de personnes n’est pas atteint sur la plage. Le système pourrait également s’adapter à d’autres sites de farniente souvent saturés : les piscines des campings.

Des espaces délimités et réservables pour se reposer sur le sable
Dans d’autres villes et notamment à la Grande-Motte (Hérault), on mène des expérimentations en vue de l’été : des espaces réservés et clôturés permettant de laisser 1 mètre de distance entre les personnes (ou les familles) sont accessibles à la demi-journée sur réservation. Une astuce plébiscitée pour permettre aux vacanciers de se reposer sur le sable.

Sur l’ensemble de nos côtes, les municipalités ont eu la possibilité de rouvrir les plages depuis le 11 mai sur autorisation préfectorale. Mais elles sont réservées à un usage dynamique afin de limiter les attroupements et les risques de contamination, toujours très élevés dans certaines zones. Sur l’immense majorité des plages, donc, il est interdit de s’aventurer sur le sable pour séance de bronzage ou pour faire des châteaux de sable ou un pique-nique. Seuls les promenades et la pratique d’un sport sont autorisées.

Les annonces d’Edouard Philippe ce jeudi 28 mai nous permettront peut-être d’en savoir davantage sur la manière dont se dérouleront les vacances d’été sur les plages françaises.

A lire aussi : StopCovid : comment va fonctionner l'application et où la télécharger ?

 

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


A la Grande-Motte (Hérault), des espaces sont délimités sur les plages pour permettre de bronzer tout en respectant les mesures sanitaires

Annonces immobilières

Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-