Seins nus à la plage: les Françaises pratiquent moins le topless pour bronzer

Bikini ou monokini?

Seins nus à la plage: les Françaises pratiquent moins le topless pour bronzer

Publié le :

Lundi 14 Août 2017 - 11:40

Mise à jour :

Lundi 14 Août 2017 - 12:07
De moins en moins de femmes françaises bronzent seins nus à la plage selon un sondage Ifop pour Plaisx réalisé lundi dernier. En revanche, les Espagnoles sont celles qui pratiquent le plus le topless en Europe.
©Pixabay
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Selon un sondage réalisé par l'Ifop pour Plaisx, lundi 7, les Françaises sont de moins en moins à bronzer seins nus sur la plage. Alors qu'en 1984, 43% des femmes de moins de 50 ans avait déjà pratiqué le topless, en 2017, elles ne sont plus que 22%. Dans d'autres pays d'Europe, la pratique est toujours aussi répandue. En effet, 49% des Espagnoles, 41% des Allemandes et 35% des Néerlandaises de moins de 50 ans affirment avoir déjà bronzés seins nus.

Ces chiffres révèlent également une disparité entre le nord et le sud du pays. Les femmes résidant dans le sud sont plus enclines à bronzer seins nus puisque, comme l'indique l'étude, 25% des Françaises vivant dans la moitié nord du pays ont déjà pratiqué le topless au cours de leur vie contre 34% dans la moitié sud. La météo pourrait avoir un impact sur cette tendance puisque le taux de femmes ayant déjà fait du topless au cours de leur vie est le plus élevé en Provence-Alpes-Côte-d'Azur (43%), l'une des régions les plus chaudes de France.

L'une des raisons de la chute de ce chiffre pourrait être l'effet des réseaux sociaux et des normes sociales sur la beauté. "Dans un contexte plus que jamais marqué par le culte de l'apparence et le déferlement d'images de corps parfaits", les femmes souffriraient donc de "la crainte de ne pas répondre aux critères de beauté", indique François Kraus, directeur des études à l'Ifop, interrogé par La Voix du Nord.

L'époque pourrait également jouer sur cette mode. Comme l'explique la sociologue Janine Mossuz-Lavau dans l'étude, aujourd'hui, "la plupart des jeunes femmes, à tort ou à raison, s'estiment libérées sexuellement" et ne ressentent plus "le besoin d'afficher ce signe ostensible qui en était justement la marque".

De moins en moins de Françaises pratiquent le topless pour bronzer à la plage, révèle une étude Ifop publiée lundi dernier.


Commentaires

-