Tourisme - Japon: quelle est la meilleure période de l'année pour se rendre dans l'archipel?

Tourisme - Japon: quelle est la meilleure période de l'année pour se rendre dans l'archipel?

Publié le :

Lundi 13 Novembre 2017 - 17:52

Mise à jour :

Vendredi 15 Décembre 2017 - 14:49
Le tourisme est en plein boom au Japon, mais la destination reste relativement chère et soumise à des pics de fréquentation qui peuvent faire grimper les prix. Quelques conseils pour bien choisir le moment de partir, sachant que la période estivale est loin d'être conseillée pour visiter l'archipel.
©Capture d'écran YouTube
PARTAGER :
-A +A

Le Japon a accueilli pas moins de 24 millions de touristes étrangers en 2016, et est devenu depuis la désignation en 2013 de Tokyo comme hôte des JO de 2020 une destination touristique en pleine expansion. A titre de comparaison, en 2003, l’archipel n’accueillait que cinq millions de visiteurs étrangers. Déjà une autre époque. Depuis, le pays a bénéficié d’un intérêt grandissant de la part des Occidentaux mais surtout d’une explosion du nombre d’Asiatiques, notamment des Chinois, accédant à la possibilité de s’offrir des vacances et voyant dans le Japon une destination géographiquement accessible.

Mais quelle est la meilleure période pour se rendre au Japon, pays au climat à la fois tempéré mais très diversifié où l’extrême nord tutoie avec le froid sibérien tandis que le sud et l’archipel d’Okinawa est en zone tropicale?

La réponse varie avec la destination choisie dans ce pays multiple, mais voici quelques conseils pour ceux qui veulent se rendre pour la première fois au coeur du pays, et notamment sur la "Golden Route", ce trajet qui relie la capitale Tokyo à Osaka, en passant par le mont Fuji symbole du pays et la ville de Kyoto, la grande cité patrimoniale par excellence.

Première recommandation: l’été, saison des vacances par excellence pour les Français (et beaucoup d'autres...), n’est pas forcément la période la mieux indiquée. La période estivale est en effet loin d’être la plus agréable au Japon. Juin et juillet sont marqués dans le pays par l'épisode dit du tsuyu, soit la saison des pluies. On est certes loin de la mousson du sous-continent indien, mais les précipitations peuvent être intenses et durer plusieurs jours consécutifs gâchant n’importe quel séjour si vous aviez prévu d’errer de longues heures dans les mégalopoles tentaculaires ou de découvrir la campagne japonaise. Succède au tsuyu une période de fortes chaleurs où l’air dans les grandes villes devient lourd voire irrespirable et où l’accessoire fétiche des Japonais devient la petite serviette tenue à la main pour s’éponger le front et éviter que la sueur ne coule dans les yeux. Ajoutez -mais de cela les Japonais n’y sont pour rien- que la demande en billets d’avion étant à son maximum depuis l’Europe en été, les tarifs pour se rendre dans le pays ne sont pas très avantageux. 

Pourquoi ne pas tenter la fameuse période de la floraison des cerisiers, l’arbre fétiche des Japonais? Intervenant entre fin mars et fin avril selon les régions du pays, le moment offre à la fois une certaine clémence dans la météo tout en garantissant des animations partout dans le pays et la possibilité de vivre un moment fort avec les habitants de l’archipel. Inconvénient, c’est l’une des périodes favorites des locaux pour utiliser quelques-uns de leurs rares jours de congés payés (deux semaines par an pour un employé débutant, qui sont rarement pris dans leur intégralité). "Les Japonais adorent les changements de saisons et aiment beaucoup partir dans ces périodes où la nature change. Ce sont quelques moments bien précis dans l’année, qui ne durent que quelques jours, lors desquels la demande afflue et où les hôtels sont pleins en avance" explique à France-Soir la propriétaire d’une auberge de montagne de la région de Kobe qui explique que la période des cerisiers est complète des mois à l’avance, bien plus que le coeur de l’été. Mieux vaut donc anticiper.

Et si la meilleure période pour découvrir le Japon pour la première fois n’est pas finalement le "hors saison" pur et dur? Octobre et novembre pourraient être le bon compromis. La faible fréquentation touristique étrangère à cette période garantit des billets d’avion à prix modérés si vous vous y prenez à l’avance, et des disponibilités dans les hôtels sur tout le territoire. Et le climat de fin d’automne, au moins sur l’axe Tokyo-Osaka, est globalement peu pluvieux (sauf si n'avez pas de chance...) avec des températures entre 10° et 20°. Le seul risque? Que vous vous retrouviez déjà sous la neige à cette période si vous vous rendez dans le nord du pays, ou en altitude. Reste enfin le dernier défi si vous jouez la carte automnale: avoir la possibilité de poser des vacances en cette période de l’année.

L'été n'est pas forcément la meilleure période pour se rendre au Japon.


Commentaires

-