#14septembre : la lutte contre les discriminations sexistes s’invite au lycée

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

#14septembre : la lutte contre les discriminations sexistes s’invite au lycée

Publié le 14/09/2020 à 13:34 - Mise à jour à 13:37
© Martin BUREAU / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Un mouvement baptisé #14septembre invite les jeunes filles à se vêtir de « manière provocante » pour dénoncer les discriminations sexistes. Mais la « liberté de s’habiller » se heurte aussi aux règlements des établissements scolaires. 
 
D’ailleurs, certains chefs d’établissement ont dû s’étouffer avec leur tartine ce lundi matin en découvrant le tweet de Marlène Schiappa : 
 
« Des jeunes filles ont décidé spontanément partout en France de porter jupes, décolletés, crop top ou maquillage pour affirmer leur liberté face aux jugements et actes sexistes. En tant que mère, je les soutiens avec sororité et admiration »
 
La ministre déléguée à la Citoyenneté marque ainsi son soutien au « mouvement » #14septembre, lancé depuis Instagram, largement relayé sur Twitter et TikTok, notamment. Il invite les jeunes filles (et les jeunes hommes) à « s’habiller de manière indécente » : « C’est le moment de riposter contre leurs propos sexistes (…) Les vêtements n’ont pas de genre et nous pouvons porter ce que l’on veut ».
 
Deux objectifs
 
Ce hashtag #14septembre, en tête des tendances France sur Twitter, soutenu par des féministes comme le collectif Nous Toutes et la chanteuse Adèle, entend répondre à un double objectif. Ou tout au moins à un objectif différent selon que l’on soit, pour schématiser, une féministe adulte ou une collégienne. 
 
Il s’agit d’une sorte de rébellion contre les règlements des établissements scolaires – collèges et lycées – qui imposent des « tenues correctes », souvent jugées un peu trop correctes, mais aussi de dire stop à la culpabilisation des femmes : 
 
« Nos tenues ne sont pas le problème. Le problème, c’est le harcèlement, les agressions, les viols »
 
Top ou flop ?
 
Dimanche sur les réseaux sociaux, des milliers de jeunes filles se déclaraient prêtes à participer, se photographiant pour certaines avec leur tenue (légère) du lendemain. 
 
Qu’en est-il réellement ? Impossible de le savoir. A midi, certains internautes parlaient de « flop », d’autres de mouvement très suivi – tant par les filles que par les garçons parfois. 
 
Tout comme certaines racontaient avoir été refoulées de leur lycée, tandis que d’autres avaient pu aller en cours librement, « et en short ». 
 
Côté parents, les avis sont eux aussi partagés, d'aucuns rappelant toutefois : 
 
« Je trouve ça bien mais il ne faut pas oublier que les établissements scolaires préparent à l’insertion professionnelle. C’est tout à fait normal qu’une tenue correcte soit exigée pour les femmes comme pour les hommes »
 

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les collégiennes et lycéennes ont-elles suivi le mouvement ?

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-