2015, année la plus chaude de l'histoire

2015, année la plus chaude de l'histoire

Publié le :

Jeudi 21 Janvier 2016 - 10:52

Mise à jour :

Jeudi 21 Janvier 2016 - 11:07
©DR/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La NASA et l’Agence océanique et atmosphérique américaine (NOAA) ont confirmé mercredi que 2015 a bien été l'année la plus chaude depuis le début des relevés de températures, balayant le record de 2014.

Depuis plusieurs mois, de nouveaux records de températures ne cessaient de tomber. C'est désormais officiel, l'année 2015 a été la plus chaude de l'histoire, ou du moins depuis l'instauration des relevés de température en 1880.

L’Agence océanique et atmosphérique américaine (NOAA) et la NASA ont confirmé mercredi 20 ce qui était pressenti. Bien que leurs résultats soient issus de calculs distincts et diffèrent légèrement, la conclusion est la même. Les températures moyennes à la surface du globe en 2015 ont excédé celles de 2014, année du précédent record. Pour la NOAA, elles ont été supérieures de 0,16 degrés par rapport à l'année dernière, de 0,13 degrés pour la NASA. Un écart sans précédent entre deux années records. 

La hausse est encore plus nette lorsque sont comparées les températures de 2015 à une période plus large. La différence est alors de 0,9 degrés par rapport à la moyenne du XXe siècle selon la NOAA, et de 0,87 degrés sur la période 1951-1980 selon la NASA. Des chiffres attendus puisqu'au fil de l'année passée, neuf des douze mois avaient déjà été recensés comme les plus chauds de l'histoire (hors janvier, février et avril).

Témoignage de l'impact du réchauffement climatique ces dernières années, non seulement le dernier record date de 2014, mais les cinq précédents remontent à moins de 20 ans (2010, 2013, 2005, 2009 et 1998). Et la hausse des températures a été ressentie cette année presque partout dans le monde, de l'Amérique centrale à la Sibérie. En France, 2015 a été la troisième année la plus chaude depuis 1900 selon Météo France.

Cette chaleur exceptionnelle est également en partie due au phénomène El Niño (un courant chaud qui revient tous les cinq ans environ et contribue au réchauffement des océans).

 

Il a fait selon la NOAA 0,16 degrés de plus en 2015 qu'en 2014, année du précédent record de températures.


Commentaires

-