5 conseils pour se protéger du froid

Ça caille

5 conseils pour se protéger du froid

Publié le :

Mardi 30 Décembre 2014 - 13:25

Mise à jour :

Samedi 02 Décembre 2017 - 15:19
C'est l'hiver, les températures sont basses. Le froid a des effets insidieux sur la santé qui passent parfois inaperçus, mais qui peuvent être graves. Petit tour d'horizon des astuces pour se protéger du froid.
©KMo Foto/Flickr
PARTAGER :
-A +A

L'hiver est là, et les températures sont basses. Les sans-abri, les nourrissons et les personnes âgées sont les plus vulnérables. FranceSoir vous donne quelques conseils pour vous prémunir du froid.

> Comprendre ce qui se passe dans le corps

Lorsque les températures chutent, le corps doit redoubler d'efforts pour maintenir sa température autour de 35°C. Le cœur bat plus vite pour envoyer le sang jusqu'aux extrémités, parties du corps qui refroidissent le plus vite. Lorsque vous commencez à souffrir du froid, vous grelottez et vous avez parfois des sensations de somnolence et de baisse de force musculaire. Vous avez du mal à manipuler les objets du quotidien et vous pouvez perdre l'équilibre plus facilement. Vous pouvez également constater des sensations de brûlures ou d'engourdissements au niveau de vos extrémités.

> Garder un œil sur les plus vulnérables

Si on pense souvent aux nourrissons et aux personnes âgées durant les longues heures chaudes de l'été, l'hiver est aussi à risques pour les personnes fragiles. Car qui dit baisse des températures dit risques d'hypothermie, de gelures et d'aggravation des risques cardio-vasculaires. Prenez donc des nouvelles de vos proches, surtout des personnes seules. Les personnes asthmatiques souffrent également plus que les autres du froid, surtout lorsqu'il est sec car il multiplie les apparitions de crises. Le froid humide, lui, est plus dangereux pour les personnes souffrant d'infections pulmonaires. En période de grand froid, vous devez également éviter de sortir les nouveau-nés, même s'ils sont bien protégés, car dans leur poussette, ils ne bougent pas pendant la promenade.

> Bien s'équiper

Sortir de son habitation peut parfois sembler proche du parcours du combattant quand les températures sont descendues en dessous de zéro. Pour bien faire, vous devez d'abord mettre plusieurs couches de vêtements, chauds de préférence (pulls en laine, cachemire, polaires…) et accompagner le tout d'un coupe-vent. Vous devez également couvrir vos extrémités (pieds, mains, cou, tête). Le bonnet est particulièrement préconisé puisque la tête participe jusqu'à 30% du refroidissement du corps. De bonnes chaussures sont aussi nécessaires pour vous éviter les chutes.

> Bien s'alimenter

Il est particulièrement important en période de grand froid de donner à votre corps les vitamines et minéraux qui lui permettront de résister aux basses températures. Ne lésinez donc pas sur les soupes à base de légumes frais, accompagnées de sucres lents (lentilles, pâtes, riz, blé…) et de fruits. L'alcool donne l'impression que le corps se réchauffe, mais allez-y doucement. Car si l'alcool vous enlève la sensation de froid, vous risquez de vous réveiller avec un gros mal de gorge. N'oubliez pas de boire (de l'eau), le chauffage participant à la déshydratation du corps.

> Prévenir les intoxications au monoxyde de carbone

Le froid a des effets collatéraux qui sont parfois mortels. Il accroît les risques d’intoxications au monoxyde de carbone, dues au dysfonctionnement d’appareils de chauffage (au gaz, au fioul ou au charbon) ou à une utilisation inappropriée d’un moyen de chauffage (chauffage d’appoint utilisé en continu) ou encore lorsque les aérations du logement sont obstruées. Une centaine de décès suite à ce type d'intoxications sont recensés chaque année en France et chaque année plusieurs milliers de personnes sont impliquées dans des intoxications accidentelles domestiques au monoxyde de carbone, selon l’Institut de veille sanitaire (InVS). Vous devez bien aérer votre appartement ou votre maison au moins une fois par jour. Car le monoxyde de carbone est indétectable par l'homme puisqu'il est inodore et incolore. Une intoxication de ce type présente néanmoins des signes avant-coureurs qui ne se manifestent pas toujours immédiatement: maux de tête, nausées et fatigue, notamment.

 

Le froid peut être dangereux pour votre santé, sans que vous en ayez toujours conscience.

Commentaires

-