Accros aux écrans, les jeunes manquent de sommeil

Accros aux écrans, les jeunes manquent de sommeil

Publié le :

Mardi 13 Mars 2018 - 16:48

Mise à jour :

Mardi 13 Mars 2018 - 17:11
Les jeunes âgés de 15 à 24 ans ne dormiraient pas suffisamment, selon une étude réalisée par l'Institut national du sommeil et publiée ce mardi. Au total, près de 4 jeunes sur dix (38%) dormiraient moins de 7h par nuit en semaine alors que la recommandation dans cette tranche d'âge est supérieure à 8h.
©AlbertGea/Reuters
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Ils sont nombreux à rejoindre les bras de Morphée un peu trop tard. Alors que la 18e Journée du sommeil aura lieu le 16 mars prochain, une étude publiée ce mardi 13 et réalisée par l'Institut national du sommeil et de la vigilance indique une nouvelle fois que les jeunes âgés de 15 à 24 ans ne dormiraient pas suffisamment. 

"Dans cette tranche d’âge, les jeunes s'endorment naturellement tard et ont, pour la plupart, l’obligation de se lever relativement tôt le matin durant la semaine", a expliqué le médecin Joëlle Adrien, présidente de l'organisme précisant qu'"à ce retard de phase viennent s’ajouter, le soir, des activités sur écrans et surtout en connexion avec tout l'univers de la toile" comme les réseaux sociaux, les jeux vidéos ou encore les communications avec les amis sur Internet.

Concrètement, les jeunes interrogés ont déclaré avoir besoin de 8 à 9 heures de sommeil par nuit pour être en forme. Mais pourtant, 88% ont estimé être généralement en manque de sommeil et nombre d'entre eux le sont, même le week-end.

Lire aussi: Comprendre les cycles du sommeil pour retrouver toute sa vitalité

"Près de 4 jeunes sur dix (38%) dorment moins de 7h par nuit en semaine alors que la recommandation dans cette tranche d'âge est supérieure à 8h", a-t-elle ajouté précisant qu'en moyenne, les jeunes de 15 à 24 ans s'endorment à 23h20 la semaine et à 00h49 le week-end, pour se réveiller respectivement à 07h02 et 09h43.

Un phénomène qui ne serait pas sans répercussion. En effet, à de très rares exceptions près, tous les jeunes (99%) se sont plaints du retentissement du manque de sommeil sur leur journée: de la fatigue pour 82% d'entre eux, ou encore un manque d’attention (52%), irritabilité et nervosité (40%), somnolence (35%). Un jeune sur cinq a également déclaré que le manque de sommeil le rendait triste.

Les jeunes âgés de 15 à 24 ans ne dormiraient pas suffisamment, selon une étude réalisée par l'Institut national du sommeil.


Commentaires

-