Allergies aux graminées: risque "très élevé" dans la quasi-totalité des départements

Allergies aux graminées: risque "très élevé" dans la quasi-totalité des départements

Publié le 05/06/2017 à 16:24 - Mise à jour à 16:39
©Salom-Gomis Sebastien/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Selon le dernier bulletin réseau national de Surveillance Aérobilologique (RNSA), la quasi-totalité des départements français sont classés en risque allergie "très élevé" pour les pollens de graminées. Mais dès que la pluie sera là, les concentrations de pollens seront en diminution ainsi que la gêne des allergiques.

Il est l'heure de sortir les mouchoirs. D'après le dernier bulletin du réseau national de Surveillance Aérobilologique (RNSA), valable jusqu'au 9 juin, la quasi-totalité du territoire français est classée en risque allergie "très élevé" pour les pollens de graminées. Les jours à venir risquent donc d'être assez difficiles pour les allergiques, mise à part peut-être dans certaines zones où le risque sera moindre. C'est le cas notamment de 14 départements répertoriés en risque "élevé" et non "très élevé": la Seine-Maritime, l'Eure, le Val d'Oise, l'Oise, la Seine-Saint-Denis, les Ardennes, l'Aube, la Moselle, l'Hérault, les Bouches du Rhône, le Var, les Alpes-Maritimes, la Haute-Corse et la Corse-du-Sud.

"Les graminées sont en pleine période de pollinisation et ces pollens se disperseront en quantité dès que l’occasion se présentera", a notamment expliqué l'organisme sur son site Internet. Et d'ajouter: "Mais dès que la pluie sera là, les concentrations de pollens seront en diminution ainsi que la gêne des allergiques. Le risque lié à ce pollen pourra atteindre sur l’ensemble du territoire un niveau maximal avec le soleil".

Dans le détail, "les pollens de chêne se cantonneront encore sur le pourtour méditerranéen avec un risque faible, tandis que l’influence des pollens d’olivier s’étend de plus en plus", a ajouté le RNSA. Même chose pour les pollens d’urticacées qui "se répandront de plus en plus sur tout le territoire".

Pour celles et ceux qui souffrent donc d'allergies, il est fortement recommandé de télécharger sur son smartphone ou sur sa tablette l'application du RNSA pour suivre l’évolution des pollens en temps réel. Il existe également plusieurs gestes du quotidien à connaître (à voir ici) pour lutter contre les allergies au printemps afin de profiter des joies de l'arrivée des beaux jours. Dans certains cas par exemple, il faut éviter de manger certains fruits et légumes.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Cette semaine sera particulièrement difficile pour les allergiques aux graminées.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-