Allergies aux pollens: une vingtaine de départements en alerte rouge

Allergies aux pollens: une vingtaine de départements en alerte rouge

Publié le 14/06/2019 à 12:53 - Mise à jour à 13:03
©Philippe Huguen/AFP
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de France-Soir

-A +A

La plupart des départements français sont ce vendredi 14 en niveau d'alerte "élevé à très élevé". Une situation qui devrait encore s'aggraver dans les jours qui viennent avec le retour du beau temps.

Les personnes allergiques à un ou plusieurs types de pollen doivent se préparer à des journées difficiles. "Le risque d’allergie associé aux pollens de graminées est élevé à très élevé sur une grande majorité de la France selon les départements", prévient le Réseau national de surveillance aérobiologique (RNSA) dans son bulletin publié ce vendredi 14.

Dans le détail, 26 départements sont au niveau d'alerte "rouge". Si ce sont très majoritairement les pollens de graminées qui poseront problème, localement, ceux d'urticacées, de chêne ou d'oseille seront également présents.

Voir: Prévisions Météo - un pic de chaleur la semaine prochaine

Ce niveau d'alerte n'est pas exceptionnel pour la saison, voire même plutôt en dessous des situations connues mi-juin. Une situation à mettre en parallèle avec le temps globalement pluvieux qu'a connu la France depuis le mois de mai. Mais cela ne va pas durer.

"Les personnes allergiques doivent profiter d’un peu de répit ce week-end qui s’annonce très mitigé avec de la fraicheur et de nombreuses averses de pluie qui limiteront la dispersion des pollens dans l’air. Le beau temps, chaud et ensoleillé, concernera l'ensemble du pays en début de semaine prochaine et fera remonter les concentrations de pollens de graminées qui gêneront encore fortement les allergiques", précise le RNSA.

L'allergie peut se manifester même si la personne n'avait jusque-là jamais présenté de symptôme. Pour ce qui est des allergies "aériennes" comme celles aux pollens, elles peuvent se caractériser par une rhinite allergique (crises d'éternuements, nez qui coule ou se bouche régulièrement, démangeaisons au niveau des narines), mais aussi par une conjonctivite (les deux yeux rougissent et larmoient, entraînant des difficultés à supporter la lumière).

Ces symptômes ne sont pas propres aux allergies aux pollens. Ils peuvent également être causés par des poils d'animaux ou des moisissures. Afin d'identifier avec certitude l'allergène auquel on est sensible, il est nécessaire de consulter un spécialiste. Un premier indice est cependant le caractère saisonnier des symptômes.

Lire aussi:

Comment traiter les allergies au pollen?

Auteur(s): La rédaction de France-Soir


PARTAGER CET ARTICLE :


Les allergies aux pollens devraient être plus intenses dans les jours qui viennent.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-