Alzheimer: écouter ses morceaux de musique préférés réduirait la prise de médicaments

Etude

Alzheimer: écouter ses morceaux de musique préférés réduirait la prise de médicaments

Publié le :

Lundi 15 Mai 2017 - 07:56

Mise à jour :

Lundi 15 Mai 2017 - 07:59
Une étude américaine a permis de découvrir que les personnes âgées souffrant de la maladie d'Alzheimer et de démences associées pouvaient trouver un intérêt à écouter de la musique. Cette dernière permettrait de réduire la prise de médicaments.
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La musique pour combattre l'anxiété liée à la maladie d'Alzheimer. C'est ce que préconise une étude réalisée par des chercheurs de l'université Brown, aux Etats-Unis, et publiée sur le site de l'American Journal of Geriatric Psychiatry. Selon cette dernière, les personnes âgées atteintes de la maladie pourraient trouver un intérêt certain à écouter leurs morceaux de musique préférés, sur la base d'un programme personnalisé intitulé "Music & Memory" ("Musique et mémoire", en français).

Pour arriver à cette conclusion, les scientifiques ont suivi plus de 25.000 résidents dans 196 maisons de retraite disséminées sur tout le territoire des États-Unis. Parmi ces derniers, 12.905 vivaient dans des maisons de retraite qui suivaient le programme musical, et 12.811 vivaient dans des maisons de retraite qui ne l'appliquaient pas, permettant une comparaison.

Les chercheurs ont défini quatre types de changement à observer dans les deux groupes: l'arrêt du traitement antipsychotique, l'arrêt du traitement anxiolytique, la réduction du comportement perturbateur, et l'amélioration de l'humeur.

Les conclusions de l'étude montrent que le programme musicale n'a pas d'influence sur l'humeur des patients mais comporte toutefois des effets positifs. Ainsi, les scientifiques ont constaté que les résidents des maisons de retraite qui avaient mis en place ce programme étaient largement plus enclins à arrêter leurs antipsychotiques et leurs anxiolytiques, et bien moins susceptibles d'avoir un comportement perturbateur. Des améliorations salutaires pour la vie des patients mais également pour le personnel de soins et les proches des malades.

Les scientifiques envisagent maintenant de conduire une seconde étude qui prendra en compte les limites de la première et contribuera à renforcer leurs résultats.

Les conclusions de l'étude montrent que le programme musicale fait baisser la prise d'antipsychotiques et leurs anxiolytiques.

Commentaires

-