Amitié homme-femme: mission impossible?

Amitié homme-femme: mission impossible?

Publié le :

Mardi 08 Août 2017 - 14:31

Mise à jour :

Mardi 08 Août 2017 - 15:20
La question de l'amitié homme-femme continue à faire débat: pour certains, cette idée est impossible tandis que pour d'autres, il est tout à fait possible d'entretenir de forts liens sans ambiguïté. Pour "FranceSoir", le psychanalyste Rodolphe Oppenheimer livre son analyse.
©Lee Roberts/Flickr
PARTAGER :

Rodolphe Oppenheimer édité par la rédaction

-A +A

Cette question est vieille comme le monde. Il existe les partisans du oui et les grands sceptiques. Une femme amie avec un homme, juste amis? Cette idée est très considérée comme impossible à concevoir pour beaucoup. Pour mémoire, nos grand-mères ou nos mères ont connu le droit de travailler, d’abord avec l’autorisation de leur mari, puis sans aucune intervention d’une tutelle masculine. Ce droit a permis une émancipation de la femme et la possibilité de fréquenter des collègues masculins sur le lieu de travail.

Pendant longtemps, les écoles non-mixtes étaient séparées de quelques mètres: il y avait les écoles pour filles et celles pour garçons. La mixité que nous pouvons connaître, dans les écoles publiques et un grand nombre d’écoles privées, a permis aux filles et aux garçons de se côtoyer en amis. A l’heure où le divorce est courant, avec des statistiques de plus en plus importantes, hommes et femmes désirent faire un break entre deux mariages, deux pacs ou deux histoires d’amour. Pendant ce temps, hommes comme femmes côtoient les réseaux sociaux et multiplient les sorties. Par conséquent, des amitiés naissent, durent, se modifient avec le temps ou cessent un jour.

J’ai évoqué la situation, les ressentis de nos grands-parents ou de nos parents sur les rapports qu’ils entretenaient. Ce n’était pas aussi évident pour eux de côtoyer en toute amitié des personnes du sexe opposé. Pour les jeunes générations, ces relations sont différentes parce que la culture et l’éducation le sont aussi. Les mentalités ont évolué. Une amitié de toujours ne se transforme pas en un désir sexuel. Il peut arriver que naissent des envies ou des fantasmes, mais beaucoup de bons vieux amis garçons-filles peuvent exclure cette hypothèse qu’ils considèrent comme une forme "d’inceste" tant leur proximité est ancienne et fraternelle.

"Ma meilleure amie connaît tout de moi, tout de ma vie sociale, professionnelle et personnelle. Je ne lui cache rien. Je n’hésite pas à lui demander des conseils même si mes questions peuvent paraître trash", me raconte Romain, 22 ans. "L’amour repose sur un besoin de découvertes, de nouveautés et d’imprévus. Quand cela fait quinze ans que vous échangez avec votre meilleur(e) ami(e) au quotidien, quelle base reste-t-il pour l’amour?", me rétorque Franck, 26 ans, lorsque je lui pose la question de savoir ce qu’il pense de l’amitié homme-femme.

Sylvia, 27 ans, avoue franchement qu’elle aime se mettre sur son 31 quand elle voit Alain, qu’elle a connu le tout premier jour de son arrivée au collège en 6ème, même s’il ne s’est jamais rien passé entre eux: "J’aime qu’il me trouve belle, qu’il me conseille sur des tenues sexy pour plaire. J’aime parfois lui pincer les fesses, cela ne le dérange pas car lui et moi savons qu’il ne se passera jamais rien de sexuel entre nous".

Personnellement, je pense qu’un coup de canif à ce "contrat virtuel" de l’amitié est toujours possible, que les pulsions sont présentes, que c’est humain et que la transgression est un sentiment qui est au cœur du comportement. Comment décréter "je ne t’aimerai jamais", "tu ne changeras pas d’avis", "je serai toujours le ou la même", "les épreuves de la vie ne nous rapprocheront jamais", etc. Parfois, des amis se font violence pour ne pas être séduit et ne pas tenter la grande aventure. D’autres refoulent leur envie au point de se déclencher des crises d’angoisse ou des attaques de panique ayant vocation à masquer ce désir sexuel qui devient parfois irrépressible.

Le calme qui existe entre deux vrais amis est propice à une détente et un bien-être inouï. Dans ce cadre, il arrive que la tendresse si bien chantée par Daniel Guichard se brouille comme une image qui apparaît et disparaît. Il arrive également que dans l’esprit de l’un ou de l’autre la question de cette forte amitié se pose. "Si nous sommes des amis si proches, pourquoi ne pourrions-nous pas devenir un couple à l’épreuve de tout?", se souvient Florence, 34 ans. Cependant, elle reconnaît qu’il s’agit uniquement de son ressenti. Elle ne veut pas risquer cette amitié si son ami de toujours, lui, est sur une autre idée.

Il existe cependant une différence de comportement entre les amis mariés chacun de leur côté et ceux qui sont célibataires. Lorsqu’ils ont la bague au doigt, ils mettent en avant leur couple respectif pour accentuer le fait qu’il n’existe aucune ambiguïté dans leur relation amicale. Souvent, des amis craignent la trop grande proximité et non pas le rapport sexuel. Que se passerait-il si vous deviez vous sentir plus proche d’un ami que de votre mari ou de votre femme? Quelle culpabilité pourriez-vous ressentir face à ce sentiment?

Ne pas croire en l’amitié femme-homme n’est-il pas déjà un aveu de désir? Ce qui est certain, c’est qu’il existe toujours un poids culturel sur cette question. Une pseudo ambiguïté est très souvent impulsée par l’entourage qui induit cette idée même si elle n’a jamais été ressentie dans cette amitié. Il est certain qu’entre amis, les confidences sont toujours plus nombreuses que celles faites dans un couple. Cette proximité est normale, seuls les clichés permettent l’incompréhension d’une telle amitié.

Ce qui est important dans toute relation, c’est la sincérité, avec autrui et avec soi-même. La pulsion, elle, s’en arrangera quand elle intègrera que, pour être pérenne, une relation a besoin d’esprit.

Cet article a été rédigé par Rodolphe Oppenheimer, psychanalyste (http://www.psy-92.fr/). Son dernier ouvrage, Peurs, angoisses, phobies, par ici la sortie! (Ed. Marie B) est disponible en librairie depuis le 15 novembre.

Pour Rodolphe Oppenheimer, "ce qui est important dans toute relation c’est la sincérité, avec autrui et avec soi-même".


Commentaires

-