Augmentation du prix du tabac: vraiment efficace?

Augmentation du prix du tabac: vraiment efficace?

Publié le :

Jeudi 01 Mars 2018 - 12:53

Mise à jour :

Jeudi 01 Mars 2018 - 13:01
Le paquet de cigarettes est passé à 8 euros ce jeudi et devrait bientôt coûter 10 euros. Le prix aura donc plus que triplé depuis 2000. Le nombre de fumeurs a largement diminué en même temps mais le lien de cause à effet fait débat.
© Yasser Al-Zayyat / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le paquet de cigarettes passe à environ 8 euros ce jeudi 1er mars, nouvelle étape vers un objectif à 10 euros affiché par le gouvernement. Cette hausse de la fiscalité du tabac présentée comme une mesure de santé publique est de fait une source de revenus supplémentaires pour l'Etat, ce qui entraîne forcément un scepticisme sur l'efficacité réelle de la mesure.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) juge que "le moyen le plus efficace de diminuer la consommation de tabac et d’inciter les fumeurs à arrêter consiste à augmenter le prix de détail des produits du tabac en majorant les taxes" (source). L'organisme onusien estime que dans les pays à revenus élevés, comme la France, une augmentation de 10 % des prix du tabac va réduire la consommation d’environ 4%.

Lire aussi Prix du tabac - provoquer une "prise de conscience" chez les fumeurs (Buzyn)

Les chiffres en France montrent clairement une baisse des ventes de cigarettes au fur et à mesure des hausses des prix ces dernières années. Il s'en vendait 85,5 milliards en 2000 lorsque le paquet était à 3,20 euros et près de moitié moins (44,9 milliards) en 2016 avec un paquet à 7 euros.

Un chiffre cependant à mettre en perspective. L'industrie du tabac et les buralistes avancent qu'il serait faussé par la recrudescence de la contrebande qu'impliquerait une hausse des prix. Mais selon l'OMS, elle serait "davantage associée à une mauvaise gouvernance qu’à un niveau d’imposition élevé". Elle préconise de lourdes amendes pour l'éviter.

L'impact d'autres éléments (prévention, paquet neutre, images chocs...) doit également être pris en compte pour étudier le réel effet d'une hausse du prix.

Par ailleurs, la baisse de la consommation observée depuis 2000 ne touche pas toutes les catégories de fumeurs de la même façon. Les jeunes commencent moins à fumer et les cadres ont nettement réduit leur consommation. Mais chez les professions à faibles revenus et les chômeurs, qui subissent pourtant le plus durement cette hausse, l'effet est bien moindre.

Si le prix du paquet de cigarettes semble donc bien impacter sur la consommation, il n'apparaît pas comme une solution unique et parfaite dans la lutte contre le tabagisme.

Le nombre de cigarettes vendues en France a été divisé par deux avec la hausse des prix.


Commentaires

-