AVC: l'arrêt du tabac entraîne une baisse immédiate du risque de développer la forme la plus grave

Bénéfique

AVC: l'arrêt du tabac entraîne une baisse immédiate du risque de développer la forme la plus grave

Publié le :

Mardi 16 Août 2016 - 07:51

Mise à jour :

Mardi 16 Août 2016 - 07:51
Arrêter le tabac a des bénéfices que l'on ne présente plus. Mais il faut parfois une durée de sevrage assez longue pour voire certaines statistiques néfastes baisser. Mais un facteur, lui, s'améliore immédiatement: la probabilité de survenue de la forme d'AVC la plus meurtrière.
©Gordon Anthony McGowan/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le tabagisme est à  l’origine de 12% des accidents vasculaires cérébraux (AVC). On sait bien sûr que la consommation de tabac favorise les maladies cardio-vasculaires. Malheureusement, c’est souvent un arrêt prolongé du tabac, qui demande donc de poursuivre l’effort dans la durée, qui permettra de voir les risques sensiblement diminuer.

Une bonne nouvelle cependant que nous apprenne une équipe de chercheurs finlandais dont les résultats d’une étude ont été publiées dans la revue Neurology: le risque de faire une hémorragie méningée, le type d’AVC le plus grave, baisse, lui, immédiatement si vous arrêtez de fumer.

Les hémorragies méningées ne sont pas les plus courantes des formes d’AVC. Elles représentent environ 15% des accidents vasculaires-cérébraux (l’autre type étant les AVC dits "ischémiques") mais sont particulièrement mortelles. Elles sont en effet causées par la présence de sang dans le cerveau, souvent causé par une rupture d’anévrisme cérébral, elle-même favorisée par le tabagisme.

Or, bonne nouvelle, ces chercheurs ont noté que le nombre de cas chez les jeunes Finlandais, sur une période entre 1998 et 2012, s’était effondré. En quinze ans seulement, leur nombre a baissé de 45% chez les femmes, et de 38% chez les hommes âgés de moins de 50 ans. Et même chez les plus de 50 ans, le recul était notable (-26% pour les femmes, -16% pour les hommes). Les scientifiques ont donc cherché la raison de cette amélioration aussi brutale. Et ils ont trouvé qu’est-ce qui dans l’environnement des Finlandais avait réellement changé sur un laps de temps finalement assez court: le recul massif du tabagisme, notamment parmi la jeunesse. Chez les 15-64 ans en effet, la consommation a baissé de 30%. Partant de ce constat, les chercheurs ont rapidement mettre en évidence, non pas le lien entre tabagisme et AVC connu depuis longtemps, mais les effets particulièrement rapide de l’arrêt du tabac sur la probabilité de finir avec une hémorragie cérébrale. Si vous cherchez une bonne raison immédiate de stopper la cigarette, vous l'avez!

 

Le bénéfice de l'arrêt du tabac sur les hémorragies méningées est immédiat.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:


Commentaires

-