Bouchons: combien de temps perdu chaque année par ville

Bouchons: combien de temps perdu chaque année par ville

Publié le :

Mardi 04 Juin 2019 - 15:46

Mise à jour :

Mardi 04 Juin 2019 - 16:02
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

Un classement réalisé par TomTom dévoilé ce mardi 4 établit le temps perdu chaque année par les automobilistes à cause des bouchons et en fonction de leur ville. Cela représente plusieurs heures par an.

Les bouchons représentent une perte de temps qui s'accumule chaque jour et donne en fin d'année une durée considérable. Dans plusieurs dizaines de villes de France, cela représente plusieurs jours par an de passés dans sa voiture.

C'est en tout cas le résultat d'une étude menée par le fabriquant de GPS TomTom publiée ce mardi. Celle-ci a mesuré la différence entre le temps "normal" pour effectuer un trajet et la réalité vécue par les automobilistes. Elle a ainsi dégagé le surplus de temps passé au volant. Le résultat ne représente donc pas forcément un temps passé "à l'arrêt", mais le temps perdu à cause d'une circulation dense.

Lire aussi: Bientôt l'interdiction de stationner près des passages piétons?

Sans surprise, c'est à Paris que les embouteillages représentent la plus grande perte de temps, avec six jours et six heures par an. Viennent ensuite les villes de Marseille et Bordeaux (6 jours et 2 heures). Derrière ce trio se trouvent Grenoble et Toulouse (6 heures) puis Nice (5 jours et 18 heures). Sur 25 grandes villes françaises étudiées, Tours est la moins embouteillées avec "seulement" 2 jours et 20 heures.

Il est possible de connaître le résultat de sa ville en entrant son nom dans le moteur de recherche à consulter ici.

A noter que la France reste relativement épargnée par les bouchons à l'échelle européenne. Ainsi, Paris n'est que la 18e ville la plus embouteillée d'Europe selon ce classement. Cela pourrait évoluer dans les années à venir. En effet, l'abaissement de la vitesse à 50km/h sur le périphérique est envisagée. Si certains émettent des doutes quant à l'efficacité sur la fluidité du trafic, sur le papier, l'écart entre le temps nécessaire et le temps réellement mis pour faire un trajet devrait se réduire.

Voir:

Le périphérique parisien, une boucle de 35 km au cœur du débat politique

De nombreux Français passent plusieurs jours par an dans les bouchons.


Commentaires

-