Bretagne: des physalies envahissent la cote, plusieurs plages interdites à la baignade

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Bretagne: des physalies envahissent la cote, plusieurs plages interdites à la baignade

Publié le 27/10/2017 à 16:48 - Mise à jour à 16:56
©Capture d'écran
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Des physalies ont commencé à s'échouer sur les plages bretonnes ces derniers jours à cause des tempêtes qui ont secoué l'Atlantique récemment. Plusieurs communes du Morbihan ont pris des arrêtés municipaux pour interdire la baignade.

Si vous comptiez aller faire trempette en Bretagne ce week-end, prenez quelques secondes pour vérifier quelle plage n'est pas interdite à la baignade. Car à cause des intempéries qui ont sévi dans l'Atlantique ces dernières semaines, avec notamment l'ouragan Ophélia qui est passé à quelques centaines de kilomètres de la pointe du Finistère, des physalies ont envahi les plages bretonnes.

Qu'est-ce qu'une physalie? A l'œil nu, on dirait presque une méduse même elle n'est pas de la même couleur. Mais en réalité, c'est un animal marin encore plus dangereux et venimeux.

Les physalies, également appelées galères portugaises ou encore vessies des mers, peuvent mesurer jusqu'à une vingtaine de centimètres, sans compter les filaments qu'elles trainent derrière elles. Leur aspect et leur couleur violette leur donnent des airs de méduses mais elles appartiennent à la famille des siphonophores marins, comme les anémones de mer

Dans ces filaments résident un puissant venin qui peut provoquer de fortes douleurs urticantes, entraîner des douleurs musculaires importantes et dans les cas les plus graves mener à la mort, notamment à cause des conséquences dramatiques sur les voies respiratoires.

Les plages situées dans l'ouest du Morbihan, notamment près de Lorient, sont particulièrement touchées par ce fléau. Des arrêtés municipaux interdisant temporairement la baignade et l'accès à l'eau sur toutes les plages ont notamment été émis pour les communes de Ploemeur, Guidel, Larmor-Plage et Erdeven et sur une plage de Saint-Pierre-de-Quiberon.

L'interdiction de baignade tombe mal à propos, pendant les vacances de la Toussaint et alors que les températures sont particulièrement douces pour la saison dans la région.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Il ne faut surtout pas toucher à main nue une physalie, même morte, car elle peut provoquer des lésions douloureuses, voire létales.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-