Cancer du poumon: un dépistage systématique des gros fumeurs?

Cancer du poumon: un dépistage systématique des gros fumeurs?

Publié le :

Lundi 26 Novembre 2018 - 16:16

Mise à jour :

Lundi 26 Novembre 2018 - 16:34
© PHILIPPE HUGUEN / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

De nombreux spécialistes plaidaient dimanche pour le dépistage systématique du cancer du poumon pour les gros fumeurs. Cette pratique déjà mise en place aux Etats-Unis permettrait d'appréhender cette maladie bien plus tôt et de mieux soigner les patients.

La mesure pourrait sauver des milliers de vies. Des spécialistes appelaient dimanche les autorités sanitaires françaises à mettre en place un dépistage systématique du cancer du poumon chez les fumeurs très réguliers.

Cancérologues et autres pneumologues voudraient que cette mesure devienne la norme, comme c'est déjà le cas aux Etats-Unis. La question avait déjà été posée en France mais la Haute autorité de santé (HAS) n'avait pas rendu d'avis favorable à ce sujet, c'était en 2016.

Comme l'a souligné Europe 1, une étude européenne a démontré que le dépistage systématique de la maladie chez les personnes à risque pourrait présenter de nettes avancées dans la lutte contre le cancer.

A voir aussi: Une greffée des poumons atteinte d'un cancer - sa donneuse fumait depuis 30 ans

L'enquête scientifique a été faite sur plus de 15.000 patients durant dix ans. Ce qui ressort de cette étude est sans appel: si tous les gros fumeurs de plus de 50 ans passent un scanner, les décès dus à la maladie sont réduits de 26% chez les hommes

Le chiffre monte d'ailleurs à 40% chez les femmes. Dépistés à un stade bien plus précoce et donc soignés plus tôt, les cancers du poumon seraient ainsi mieux soignés qu'actuellement.

"Si on veut donner un chiffre simple, trois quarts des cancers du poumon sont découverts à un stade tardif actuellement, on ne peut plus les opérer, il est trop tard", a expliqué Charles Marquette, chef du service de pneumologie du CHU de Nice.

"Quand on dépiste par scanner le chiffre est exactement inverse: trois quarts des cancers sont découverts à un stade précoce, qu'on peut opérer, et donc guérir. (…) Donc on inverse complètement la proportion par un examen qui ne fait pas mal, qui n'est pas toxique, qui est un simple scanner du thorax".

Si la mesure était adoptée en France, sur les personnes âgées de plus de 50 ans et qui fument depuis au moins 25 ans, pas moins de 7.500 vies pourraient être sauvées chaque année.

A lire aussi:

Une femme cancéreuse épouse l'homme de sa vie sur son lit de mort

"Je suis désolé": les derniers mots du petit Charlie emporté par un cancer

Polémique: la Ligue contre le cancer refuse le don des chasseurs

Le dépistage du cancer du poumon chez les gros fumeurs pourrait sauver des milliers de vie en France.

Commentaires

-