Cancer du sein: les Français craignent moins cette maladie qui, selon eux, "se guérit de mieux en mieux"

Cancer du sein: les Français craignent moins cette maladie qui, selon eux, "se guérit de mieux en mieux"

Publié le :

Vendredi 16 Septembre 2016 - 08:17

Mise à jour :

Vendredi 16 Septembre 2016 - 08:18
©Serge Pouzet/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Si le cancer du sein reste une pathologie courante, et toujours grave bien entendue, les Français sont plus optimistes face à son pronostic. Il est vrai que les traitements pour venir à bout de la maladie s'améliorent réellement.

Confiance ou insouciance? Selon une étude réalisée pour  Viavoice pour l’Instiut Curie, le cancer du sein continue (pour la quatrième année consécutive) à faire de moins en moins peur aux Français. Parmi les personnes interrogées, 84% considèrent que le cancer du sein "se guérit de mieux en mieux". Chez les plus de 65 ans, l’optimisme est même total (95%). 64% des sondés pensent même que cette maladie "se vit de mieux en mieux". Les personnes interrogées mettent en avant l’évolution ressentie des traitements, et une meilleure communication autour de la maladie.

Dans l’absolu, les faits donnent raison à cette confiance face à cette pathologie. Grâce aux progrès des traitements, 86% des patientes sont encore en vie cinq ans après la découverte de leur cancer et 76% dix ans après. La médecine parvient en effet mieux à détecter les petites tumeurs, et peut offrir des solutions à la fois moins invasives et plus personnalisées. Même si certaines conséquences chirurgicales restent difficiles à supporter pour les femmes:  67% des femmes ont estimé que les changements physiques liés aux traitements anti-cancéreux avaient eu un impact important sur leur féminité, 33% citant notamment l’ablation du sein.

Malgré les progrès thérapeutiques, le cancer du sein touche toujours 54.000 femmes chaque année selon l'Institut national du cancer (INCa). 25% de ces cancers sont localisés tandis que 75% sont des cancers "invasifs", c'est-à-dire qui ont atteint les tissus avoisinants. L'âge moyen au diagnostic est de 63 ans. En 2012, le cancer du sein a provoqué la mort de 11.886 personnes.

Sondage Viavoice réalisé par téléphone du 9 au 17 juin 2016, auprès d'un échantillon représentatif de 1.001 personnes de 18 ans et plus. Les questions liées à la féminité et au vécu de la maladie ont été posées respectivement à 833 et 237 patientes de l'Institut Curie.

 

54.000 nouveaux cas de cancer du sein son découverts chaque année.


Commentaires

-