Cancer du sein: l'excès de sucre favoriserait son apparition

Cancer du sein: l'excès de sucre favoriserait son apparition

Publié le :

Mardi 05 Janvier 2016 - 16:07

Mise à jour :

Mardi 05 Janvier 2016 - 16:12
Diabète, obésité, maladies cardio-vasculaires... le sucre est déjà tout près d'être l'ennemi public numéro un dans de nombreux pays. Une nouvelle étude américaine, montrant son rôle dans l'apparition et le développement du cancer du sein, ne devrait rien arranger.
©Jeff Blackler/Rex/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

L'excès de sucre est mauvais pour la santé. C'était déjà prouvé, mais pas encore à ce point-là. Selon une nouvelle étude du Centre de recherche en cancérologie de l'université du Texas, le MD Anderson Cancer Center, publiée dans la revue spécialisée Cancer Research, le fructose, très utilisé dans l'industrie alimentaire, favoriserait l'apparition du cancer du sein. Le développement de métastases pulmonaires a également été identifié par les chercheurs.

"Notre étude a observé l'impact du sucre alimentaire sur le développement de tumeurs de la glande mammaire chez de multiples modèles de souris, ainsi que les mécanismes qui pourraient être impliqués", explique leprofesseur Lorenzo Cohen, du MD Anderson Cancer Center. Les scientifiques ont ainsi analysé les résultats de plusieurs groupes de souris génétiquement modifiées pour la recherche sur le cancer ayant reçu des régimes plus ou moins riches en sucres pendant six mois.

Les résultats sont édifiants: tandis que 30% des rongeurs du groupe témoin, au régime à base d'amidon mais sans sucre, avaient développé des tumeurs mammaires, plus de la moitié (entre 50% et 58%) des cobayes soumis à un régime riche en sucres avaient développé un cancer. Inquiétant, quand on sait que la quantité de sucre absorbé par ces souris correspond au régime américain moyen.

"Nous avons établi que c’était plus spécifiquement le fructose, utilisé dans le sucre de table et les sirops de maïs enrichis en fructose, qui facilitait l’apparition de métastases et la production de 12-HETE (un produit soupçonné d'être fortement impliqué dans la progression de nombreux cancers, dont celui du sein, NDLR) dans les tumeurs mammaires", détaille le professeur Cohen. Le fructose est ainsi très utilisé dans l'industrie alimentaire.

Déjà accusé de favoriser, consommé en excès, l'obésité, le diabète ou encore les maladies cardio-vasculaires, le sucre est donc désormais pointé du doigt dans l'apparition, plus fréquente, et le développement, plus rapide, des cancers. Des résultats qui restent toutefois à confirmer par d'autres études, avant que n'en soit tirées des conclusions définitives.

Quoi qu'il en soit, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) recommande de ne pas dépasser 10% de l'apport calorique quotidien en sucres, soit environ 50 grammes de sucre par jour pour un adulte. Le tout en sachant qu'une canette de boisson gazeuse peut en contenir jusqu'à 40 grammes à elle seule.

 

 

"Nous avons établi que c’était plus spécifiquement le fructose, utilisé dans le sucre de table", notamment, qui est en cause, dit l'un des auteurs de l'étude.


Commentaires

-