Canicule: plus de 600.000 foyers privés d'électricité

Canicule: plus de 600.000 foyers privés d'électricité

Publié le :

Mercredi 01 Juillet 2015 - 08:47

Mise à jour :

Mercredi 01 Juillet 2015 - 09:03
La canicule a fait ses premiers dégâts mardi 30 juin au soir. Suite à plusieurs incidents dans des postes de transformation électrique, plusieurs centaines de milliers de foyers ont été privé d'électricité en Bretagne et dans les Pays de la Loire. La vague de chaleur devrait se poursuivre au moins jusqu'à dimanche 5.
PARTAGER :

Victor Lefebvre

-A +A

La canicule qui a commencé mardi 30 sur une grande partie de la France devrait se poursuivre encore plusieurs jours. Alors que plusieurs records de chaleurs ont été battus, parfois au-delà des 40 degrés, de nouveaux pics sont attendus pour ce mercredi. Quarante départements ont été placés par Météo France en alerte "orange" du Lot-et-Garonne à la Meurthe-et-Moselle et du Nord à la Haute-Loire (carte à voir ici).

Dans l'après-midi les températures pourraient atteindre les 39 degrés en Ile-de-France. En l'absence de vent cette chaleur pourrait s'accompagner d'un pic de pollution à l'ozone. Des températures encore supérieures sont attendues dans le sud de la Champagne, la Bourgogne et le Perigord.

Alors que ces conditions météo exceptionnelles devraient se maintenir sur une grande partie de la France au moins jusqu'à dimanche 5, la canicule a causé ses premiers dégâts. Plus de 600.000 foyers ont été privés d'électricité en Bretagne et dans les Pays de la Loire mardi 30 au soir.

Plusieurs postes de transformation électrique ont connu des incidents, dont deux légers incendies sur les sites de Cordemais et Cheviré (Loire-Atlantique). Réseau transport d'électricité (RTE) a également mentionné le cas d'appareils de mesure n'ayant pas supporté les fortes variations de températures.

Dans les Pays de la Loire, l'électricité a pu être entièrement rétablie dans la nuit. Quelques centaines de foyers en restaient cependant privés en Bretagne ce mercredi matin. Une situation qui ne devait pas se prolonger plus de quelques heures selon RTE.

En ce qui concerne les risques sanitaires liés à cet épisode caniculaire, les autorités continuent d'appeler à la vigilance, notamment concernant les presonnes les plus fragiles. Même si la ministre de la Santé, Marisol Touraine, affirmait mardi 30 qu'il n'y avait "pas d'inquiétude particulière"  à avoir. Le ministère de la Sante a mis en place un numéro d'information (0800.06.66.66) ainsi que plusieurs recommandations disponibles sur son site

 

 

Le températures devraient encore dépasser localement les 40 degrés ce mercredi.

Sur le même sujet, la rédaction vous propose:



Commentaires

-