Chassé-croisé: hausse des mauvais comportements sur la route, les parents ne montrent pas le bon exemple

Chassé-croisé: hausse des mauvais comportements sur la route, les parents ne montrent pas le bon exemple

Publié le :

Vendredi 28 Juillet 2017 - 15:53

Mise à jour :

Dimanche 30 Juillet 2017 - 12:33
©DR
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Enervement, vitesse, somnolence: en 2017, près de neuf parents sur dix reconnaissent un comportement inadapté au volant en présence de leurs enfants. Face à ce constat, et alors que chassé-croisé entre juilletistes et aoûtiens s'apprête à avoir lieu, l'association Attitude Prévention a tenu à sensibiliser les automobilistes.

Les Français ne sont pas de très bons élèves en matière de conduite. A la veille du chassé-croisé entre juilletistes et  aoûtiens, l'association Attitude Prévention a tenu à sensibiliser les automobilistes en alertant sur le comportement des parents au volant en présence de leurs enfants. Et les résultats sont peu glorieux. En se basant sur ses cinq années d'étude, elle a remarqué qu'il y avait un relâchement de la vigilance des conducteurs.

Ainsi, en 2017, 89% des parents reconnaissent un comportement inadapté au volant en présence de leurs enfants contre 74% en 2013. Dans le détail, ils sont 63% à s'être déjà emportés contre d'autres usagers, 61% à avoir déjà dépassé les vitesses autorisées, 59% à avoir déjà conduit alors qu'ils étaient fatigués, 53% à avoir déjà conduit deux ou trois heures sans faire de pause, 43% à avoir déjà utilisé leur téléphone portable et 17% à avoir déjà conduit en ayant consommé plus de deux verres d'alcool.

Comme l'indique l'étude, ces comportements à risque sont en hausse mais dans des proportions différentes. Une évolution particulièrement marquée pour l’usage du téléphone au volant. Ainsi, son utilisation a augmenté de 153% en cinq ans, que ce soit pour passer/recevoir des appels ou pour envoyer/lire des textos. Et malgré leur indiscipline notoire, les Français essayent toujours de se justifier: ils sont nombreux par exemple à dire profiter des feux rouges ou des bouchons pour écrire des textos ou des mails (52% en 2017). En parallèle, les mauvais comportements liés à la somnolence au volant enregistrent également une progression marquée avec une hausse de 136% pour la conduite en état de fatigue et de 96% pour la conduite sans pause toutes les deux heures.

Face à ce constat des plus inquiétants, l'association a alors lancé une campagne de prévention baptisée "Sur la route, assurons-nous de transmettre les bons gestes". Ainsi, du 24 juillet au 10 septembre, des spots de sensibilisation, axés sur différentes thématiques (ceinture, vitesse, SMS, somnolence) seront diffusés à la télévision et sur Internet.

"Alors que la mortalité routière peine à diminuer depuis quelques années, il est plus que jamais nécessaire de sensibiliser les parents. Il est essentiel de veiller au quotidien à transmettre les bons gestes en montrant l’exemple", a expliqué Patrick Jacquot, le président d’Attitude Prévention.

En 2017, 89% des parents reconnaissent un comportement inadapté au volant en présence de leurs enfants.


Commentaires

-