Chômage: les fumeurs auraient plus de mal à trouver un emploi

Auteur(s)
La rédaction de FranceSoir.fr avec AFP
Publié le 11 avril 2016 - 21:57
Image
Une cigarette dans une main.
Crédits
©Franck Lodi/Sipa
Les fumeurs auraient plus de mal à se faire embaucher que les non-fumeurs et resteraient de ce fait nettement plus longtemps au chômage.
©Franck Lodi/Sipa
Selon une étude menée par des chercheurs de l'université de Stanford, les fumeurs auraient plus de mal à se faire embaucher que les non-fumeurs. Si les scientifiques ont établi un lien entre tabagisme et chômage de longue durée, ils ne peuvent pas encore dire si l'un provoque l'autre.

Les fumeurs ont plus de mal à se faire embaucher que les non-fumeurs et restent de ce fait nettement plus longtemps au chômage, selon des chercheurs de la faculté de médecine de Stanford en Californie. De plus, quand ils trouvent un emploi, les fumeurs gagnent moins que les personnes qui ne fument pas, indique également cette étude parue ce lundi dans la revue américaine JAMA Internal Medicine.

Pour éclaircir le lien entre cigarette et chômage prolongé, ces chercheurs ont interrogé 131 fumeurs au chômage et à la recherche d'un emploi et 120 autres personnes, également au chômage, mais qui ne fumaient pas au début de cette étude. Ils les ont de nouveau interrogés six mois et un an après. "Nous avons constaté que les fumeurs avaient beaucoup plus de mal à trouver un emploi que les non-fumeurs", a souligné Judith Prochaska, professeur adjointe de médecine à Stanford, principal auteur de ces travaux. Douze mois après le début de l'enquête, seulement 27% des fumeurs avaient trouvé un emploi comparativement à 56% pour les non-fumeurs. Ceux des fumeurs qui avaient retrouvé du travail, gagnaient en moyenne cinq dollars de moins de l'heure.

Si des recherches ont déjà montré un lien entre tabagisme et chômage aux Etats-Unis comme en Europe, le lien de causalité est difficile à établir. Le fait de fumer est-il la cause ou la conséquence du fait d'être chômeur, souligne le Dr Judith Prochaska, professeur adjointe de médecine à Stanford, principal auteur de ces travaux. "On ne sait pas si les fumeurs ont plus de mal à trouver du travail ou s'ils courent un plus grand risque de perdre leur emploi ou si des non-fumeurs, qui perdent leur emploi deviennent stressés et commencent alors à fumer", explique-t-elle.

Les participants ont été sélectionnés soigneusement pour effacer les effets sur l'étude des profils très différents entre fumeurs et non-fumeurs qui peuvent avoir un impact sur la recherche d'emploi comme le niveau d'étude. Après avoir pris en compte ces variables, les fumeurs avaient encore un important handicap. Douze mois après le début de la recherche, leur taux d'emploi était 24% inférieur à celui des non-fumeurs.

 

À LIRE AUSSI

Image
Charlize Theron et Sean Penn à New York en mai dernier.
Sean Penn: il arrête de fumer pour la belle Charlize Theron
L'acteur Sean Penn, grand fumeur devant l'éternel, a décidé d'arrêter de fumer. Tout ça pour plaire à sa fiancée Charlize Theron, qui se préoccupe de sa santé. C'est p...
21 mars 2015 - 13:05
Culture
Image
Pinocchio avec un cigare.
Tabac: les personnages de Disney ne fumeront plus dans les productions à venir
Désormais, les personnages produits par les studios Disney ne fumeront plus. Le PDG de la société de production, Bob Iger, a annoncé, jeudi 12, avoir banni le tabac de...
15 mars 2015 - 18:49
Culture
Image
Une cigarette dans une main.
Arrêter de fumer, c'est bon pour le cerveau
Selon une étude canadienne publiée mardi 10, arrêter de fumer permettrait à long terme de limiter la perte de matière grise du cerveau. Un résultat qui cependant prend...
11 février 2015 - 15:59
Société

Dessin de la semaine

Soutenez l'indépendance deLogo FranceSoir

Faites un don

Nous n'avons pas pu confirmer votre inscription.
Votre inscription à la Newsletter hebdomadaire de FranceSoir est confirmée.

La newsletter FranceSoir

En vous inscrivant, vous autorisez FranceSoir à vous contacter par e-mail.