Citroën: la DS fête ses 60 ans ce mardi 6 octobre (VIDEO)

Voiture mythique

Citroën: la DS fête ses 60 ans ce mardi 6 octobre (VIDEO)

Publié le :

Vendredi 02 Octobre 2015 - 11:47

Mise à jour :

Lundi 05 Octobre 2015 - 16:36
Il y a 60 ans, au 42e Salon de l’Auto, en octobre 1955, Citroën présente un nouveau modèle attendu depuis quatre ans: la DS. Cette voiture aux lignes modernes et à la technologie de pointe révolutionnera l’industrie automobile française.
©Eclair Mondial/Sipa
PARTAGER :

Jean-Michel Comte

-A +A

"Nouveaux combats dans le nord du Maroc", titre France-Soir en Une de son édition datée du jeudi 6 octobre 1955, référence à des heurts entre armée et rebelles nationalistes, quelques mois avant l’indépendance de mars 1956.

Mais ce qui intéresse surtout le journal de Pierre Lazareff, qui y consacre ce jour-là la moitié supérieure droite de sa première page, c’est l’attraction du 42e Salon de l’Auto, qui va révolutionner l’histoire de l’automobile française: "Voici la Citroën D.S.19".

"Voici la bombe qui va éclater demain au Grand Palais, à l’ouverture du Salon de l’Auto: la nouvelle voiture Citroën. Elle est annoncée depuis quatre ans et on lui a donné dans le passé les formes les plus diverses des moteurs inédits", écrit le journaliste de France-Soir.

Deux photos d’une DS immatriculée 1956-DS-19 accompagnent l’article: l’une, de trois-quart arrière, avec les portières ouvertes permettant de voir l’intérieur du véhicule; l’autre avec l’actrice Gina Lollobrigida au volant, posant la tête et le bras sortis de la vitre de la portière, avec son petit chien sur les genoux.

"Cette voiture va succéder à la fameuse 11 CV Traction Avant dont la première sortie sur le marché remonte à 1934. A cette époque, Citroën révolutionna la technique automobile en lançant une voiture à traction avant de grande série. Pendant vingt-deux ans la 11 CV a résisté à tous les assauts de la concurrence, et au cours d’une si longue période les usines Citroën n’ont sorti, en 1948, qu’un modèle nouveau: la 2 CV, dont le succès a tout de suite été éclatant", poursuit France-Soir.

La Traction Avant, utilisée aussi bien par la Gestapo que par les résistants, restera à jamais associée à l’image de l’Occupation. Plus de dix ans après la fin de la guerre, la DS va permettre de tourner définitivement la page.

Car c’est une véritable révolution dans le monde automobile, la DS va démoder d’un seul coup toutes les voitures existantes et rendre soudain désuètes, par exemple, la Frégate de Renault ou la nouvelle 403 de Peugeot.

Et c’est d’abord la silhouette innovante de la DS qui impressionne, au premier regard. "On est frappé par la ligne de la nouvelle Citroën traction avant. Le capot très plongeant et qui se termine presque sur le pare-chocs très enveloppant a pour ainsi dire fait disparaître la calandre", explique France-Soir.

Elle est belle, mais la DS est aussi un petit joyau technologique: direction assistée, boîte de vitesses à commande hydraulique, freins à disque à l'avant, et surtout cette fameuse suspension hydropneumatique révolutionnaire (plus de ressorts ni d’amortisseurs), qui assure une tenue de route et confort intérieur jusque là inégalés.

La DS deviendra la voiture officielle du général de Gaulle après son arrivée au pouvoir en 1958. C’est notamment à bord de cette DS présidentielle, criblée d’une vingtaine de balles, que le chef de l’Etat et son épouse échapperont, le 22 août 1962, à l’attentat du Petit-Clamart, près de Paris, perpétré par des partisans de l’Algérie française.

En 1957 Citroën présentera une version plus simple et moins chère de la DS, le modèle ID. Et au fil des ans le moteur de la voiture, à quatre cylindres en ligne, passera de 1,9 à 2,0 puis 2,1 et enfin 2,3 litres, d'où les désignations des différentes versions: DS-19, 20, 21, 23.

En vingt ans, environ 1,4 million d’exemplaires seront produits avant que ce symbole de la France des années 60, présent dans des centaines de films, l’un des modèles les plus révolutionnaires de l’histoire de l’automobile française, ne tire sa révérence en 1975, peu après le premier choc pétrolier de 1973.

C’est à cette époque que Citroën, en faillite, sera repris par Peugeot. La DS sera remplacée par la CX, de 1974 à 1991. Plus récemment, en 2010, c’est en forme d’hommage que le groupe PSA a créé sa marque premium DS, gamme de véhicules de prestige qui constitue désormais la troisième marque du groupe, avec Peugeot et Citroën.

(Voir ci-dessous la vidéo -muette- de la présentation de la DS au Salon de l’Auto en octobre 1955):

 

La présentation de la DS au Salon de l'Auto en octobre 1955.

Commentaires

-