Collyre: faites attention aux yeux de votre bébé

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Collyre: faites attention aux yeux de votre bébé

Publié le 24/03/2017 à 15:05 - Mise à jour à 15:35
©Jorge Silva/Reuters
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Utilisées pour dilater la pupille lors d’examens ophtalmologiques, les collyres mydriatiques peuvent se révéler toxiques chez les jeunes enfants. Par conséquent, l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) a tenu à alerter les personnes concernées et à divulguer ses recommandations.

Utilisées pour dilater la pupille lors d'examens ophtalmologiques, les collyres mydriatiques peuvent mettre en danger la santé des bébés: c'est la conclusion d'un rapport publié jeudi 23 par l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). L'organisme rappelle qu'un surdosage de ces produits peut s'avérer dangereux pour les très jeunes enfants.

Car des cas graves d’effets indésirables, parfois mortels, ont été rapportés. Concrètement, les plus jeunes encourent un risque en cas de passage systémique, c'est-à-dire lorsque la substance est absorbée par l'ensemble de l'organisme. "Il est extrêmement difficile de savoir quelle quantité de principe actif arrive dans l’œil. Seule une faible proportion du volume d’une goutte atteint la chambre antérieure de l’œil pour une action locale. Le reste est rapidement drainé par le canal lacrymo-nasal", a expliqué l'ANSM précisant que "ce drainage favorise un passage systémique à l’origine d’effets indésirables potentiellement graves. On peut estimer que 90% de la quantité de principe actif qui arrive à l’œil passera dans la circulation générale".

Selon l'organisme, les principes actifs du produit peuvent avoir des effets au niveau digestif, cardiaque et du système nerveux central. Par conséquent, l'organisme a tenu à alerter les personnes concernées (professionnels de santé et parents) et à divulguer ses recommandations. Ainsi, il recommande, chez le prématuré et le nouveau-né, d'adopter une grande prudence lors de l’administration de ces collyres, en raison notamment des risques digestifs (distension abdominale, iléus, occlusion) et des risques hémodynamiques (dysfonctionnement cardiovasculaire).

Il est également conseillé d'appuyer sur le coin interne de l'enfant pour que le collyre ne touche pas les points lacrymaux mais aussi d'essuyer l'excédent de produit sur ses joues afin qu'il ne soit ni ingéré ni absorbé par la peau. En parallèle, chez tous les enfants, il est nécessaire de ne pas dépasser les posologies maximales recommandées dans un intervalle de temps donné. 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


Chère lectrice, cher lecteur,
Vous avez lu et apprécié notre article et nous vous en remercions. Pour que nous puissions poursuivre notre travail d’enquête et d’investigation, nous avons besoin de votre aide. FranceSoir est différent de la plupart des medias Français :
- Nous sommes un média indépendant, nous n’appartenons ni à un grand groupe ni à de grands chefs d’entreprises, de ce fait, les sujets que nous traitons et la manière dont nous le faisons sont exempts de préjugés ou d’intérêts particuliers, les analyses que nous publions sont réalisées sans crainte des éventuelles pressions de ceux qui ont le pouvoir.
- Nos journalistes et contributeurs travaillent en collectif, au dessus des motivations individuelles, dans l’objectif d’aller à la recherche du bon sens, à la recherche de la vérité dans l’intérêt général.
- Nous avons choisi de rester gratuit pour tout le monde, afin que chacun ait la possibilité de pouvoir accéder à une information libre et de qualité indépendamment des ressources financières de chacun.

C’est la raison pour laquelle nous sollicitons votre soutien. Vous êtes de plus en plus nombreux à nous lire et nous donner des marques de confiance, ce soutien est précieux, il nous permet d’asseoir notre légitimité de media libre et indépendant et plus vous nous lirez plus nous aurons un impact dans le bruit médiatique ambiant.
Alors si vous souhaitez nous aider, c’est maintenant. Vous avez le pouvoir de participer au développement de FranceSoir et surtout faire en sorte que nous poursuivions notre mission d’information. Chaque contribution, petite ou grande, est importante pour nous, elle nous permet d'investir sur le long terme. Toute l’équipe vous remercie.




PARTAGER CET ARTICLE :


Les enfants présentent plus de risques que les adultes de développer des effets indésirables après l’instillation d’un collyre mydriatique.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Société




Commentaires

-