Comment refuser Linky, le compteur controversé?

Ondes, surchauffe et big data

Comment refuser Linky, le compteur controversé?

Publié le :

Lundi 27 Novembre 2017 - 12:17

Mise à jour :

Lundi 27 Novembre 2017 - 12:25
Le compteur d'électricité Linky n'a pas que des adeptes et alors qu'Enedis l'installe dans un peu plus de foyers français chaque jour, la controverse se fait plus forte. S'il existe des moyens de refuser son installation, ceux-ci n'aboutissent que rarement.
© ALAIN JOCARD / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Plus les compteurs Linky sont installés en France, plus la grogne se fait ressentir. Accusées de collecter des informations personnelles sur les foyers, ces installations intelligentes sont aussi suspectées d'émettre des ondes en trop grande quantité.

S'il est possible de refuser l'installation d'un compteur Linky, il est très difficile d'y arriver. Déjà, un décret du mois d'aout 2010 précise que les citoyens sont dans l'obligation de disposer d'un nouveau compteur. Bien qu'il ne soit pas spécifié si celui-ci doit être intelligent, ou connecté, la loi est donc plutôt du côté d'Enedis qui est chargée d'installer pas moins de 35 millions de compteurs d'ici 2021.

Certaines personnes hostiles à ces boitiers verts refusent donc la pose d'un nouveau compteur intelligent mais pas d'un compteur classique.

Mais attention, propriétaires ou locataires ne peuvent refuser l'installation d'un Linky si celui-ci est accessible librement, sur un palier par exemple. Dans le même temps, sur d'anciens contrats, la mention "Linky" ne figure pas. Les foyers peuvent alors refuser l'installation de ce compteur puisque le nom de celui-ci n'est pas stipulé sur les papiers.

A voir: Compteurs Linky: le niveau d'ondes électromagnétiques plus de 100 fois inférieur à la norme

Parfois, les communes se rangent du côté des personnes qui ne veulent pas du boitier connecté et tentent de bannir le compteur de leur territoire. C'est en effet les villes qui sont légalement propriétaires des Linky et pas Enedis ni les foyers.

Mais si les villes peuvent décider d'une résolution, Enedis peut faire un recourt devant la justice. Et le plus souvent, c'est l'entreprise qui obtient gain de cause face aux municipalités.

Deux de ces compteurs ont pris feu, après une surchauffe, vendredi 24 dans une résidence à Toulouse, relançant ainsi les vives controverses qui l'entourent.

Si le boitier vert est pratique puisqu'il ne nécessite pas l'intervention d'un technicien pour certaines actions, certains consommateurs craignent que le compteur ne recueille trop de données personnelles. Il peut par exemple définir les habitudes des foyers, à quelle heure se déroule le lever ou le coucher et ainsi créer de la big data.

En plus, le boitier connecté est accusé d'émettre trop d'ondes par les "anti-Linky" qui se battent surtout contre le fait qu'il soit obligatoire, même pour les personnes particulièrement sensibles à l'émission des ondes.

Les compteurs Linky sont très controversés, pourtant il est très dur de refuser leur installation par Enedis.

Commentaires

-