Compléments alimentaires: troubles cardiaques, AVC, anxiété... les autorités de santé recensent 49 effets indésirables

A risques

Compléments alimentaires: troubles cardiaques, AVC, anxiété... les autorités de santé recensent 49 effets indésirables

Publié le :

Mercredi 21 Décembre 2016 - 07:16

Mise à jour :

Mercredi 21 Décembre 2016 - 07:17
Les compléments alimentaires, pris le plus souvent par des sportifs ou des personnes cherchant à maigrir rapidement, ne sont pas des substances sans risque, loin de là. L'Anses tire même la sonnette d'alarme sur la gamme des effets secondaires possibles.
©Flickr Creative Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Quasiment une cinquantaine d’effets indésirables recensés, pas moins. L’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (Anses) a publié mardi 20 sur son site internet un rapport expliquant que son dispositif de vigilance a recueilli 49 signalements d’effets indésirables suite à la consommation de compléments alimentaires.

Dans le détail, les conséquences indésirables qui reviennent le plus souvent sont du domaine du cardiovasculaire avec de la tachycardie, de l’arythmie ou, beaucoup plus grave, des accidents vasculaires cérébraux. Mais des conséquences psychiques ont également été rapportées comme des troubles de l’humeur et des crises d’anxiété.

L’Anses appelle donc les consommateurs de ces produits d’être attentifs entre la bonne adéquation entre ces produits et leur état de santé personnel, et recommande un conseil médical personnalisé à ceux qui décident de prendre ces produits de substitution dans le cadre d’un régime amincissant ou d’une préparation sportive.

L’organisme reste de toute façon assez mesuré sur l’intérêt des compléments alimentaires, expliquant notamment que "l’absence de données d’efficacité scientifiquement démontrée rend les bénéfices escomptés de ces compléments alimentaires très fortement hypothétiques, rendant ainsi l’intérêt des produits les contenant largement discutable au regard des risques encourus". L’Anses rappelle enfin que l’achat sur Internet, très fréquent pour ce type de produits, est une pratique à proscrire, du fait de la commercialisation de produits frauduleux, rajoutant un risque supplémentaire pour la santé.

 

La prise de compléments alimentaires devrait idéalement se faire avec un suivi médical.

Commentaires

-