Payer le permis moins cher en conduite supervisée, l'astuce pratique

Payer le permis moins cher en conduite supervisée, l'astuce pratique

Publié le 09/03/2018 à 16:23 - Mise à jour à 16:42
©Serge Pouzet/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Les candidats au permis de conduire qui souhaitent développer leur expérience sans payer une foison d'heures de conduite en auto-école peuvent demander à profiter du dispositif méconnu de la "conduite supervisée". Quelques conditions doivent toutefois être respectées.

Difficile parfois de se contenter des 20 heures de conduites obligatoires pour pouvoir se présenter l'examen du permis de conduire. Entre la volonté de ne pas "perdre la main" en attendant le jour fatidique (avec des délais d'attente parfois considérables), ou le souhait de gagner de l'expérience si 20 heures sont insuffisantes, la note finale du permis commence à être salée à 30 ou 40 euros de l'heure.

Il existe pourtant une alternative, sans débourser le moindre euro pour une leçon supplémentaire, pour ceux qui n'ont pas pu profiter de la conduite accompagnée: la "conduite supervisée". Guère étonnant si vous n'en avez pas entendu parler: le dispositif créé en 2010, s'il est très avantageux pour les candidats en cours de formation, l'est un peu moins pour les auto-écoles...

Le principe est très simple: un candidat au permis de conduire qui a déjà réussi à passer l'épreuve du code de la route peut conduire une voiture avec un accompagnateur, si celui-ci respecte certaines conditions. Un peu comme pour la conduite accompagnée. Si vous êtes éligible au dispositif, vous pourrez alors conduire sans permis avec votre accompagnateur, sans aucune limitation, et vous entraîner autant que vous le souhaitez sans avoir à débourser le prix d'une leçon pour retrouver le bitume.

Vous pouvez vous inscrire au dispositif soit au moment de votre inscription en auto-école, soit après un échec à l'épreuve pratique (la conduite aux côtés de l'inspecteur).

Vous devrez alors demander à l'auto-école de vous fournir une "attestation de fin de formation initiale" (AFFI) certifiant que vous avez bien effectué la formation de base obligatoire de 20 heures.

Voir aussi: Le permis de conduire sera "retenu" en cas d'infraction avec un téléphone en main

Votre accompagnateur doit lui aussi répondre à certaines conditions. Il doit évidemment être titulaire du permis B depuis au moins cinq ans ininterrompu (donc sans aucun retrait du précieux sésame). Il doit être également indiqué sur le contrat signé avec l'école de conduite. Vous ne pouvez donc pas monter spontanément avec n'importe qui, mais vous devez anticipez qui peut être votre "superviseur". Ou vos superviseurs d'ailleurs, plusieurs noms pouvant être mentionnés. Un rendez-vous avec le moniteur d'auto-école doit d'ailleurs être pris au préalable pour que le superviseur et l'élève se voient prodiguer quelques conseils.

Pour rappel, le taux de réussite pour un premier passage du permis de conduite est d'environ trois admis sur quatre candidats pour ceux qui ont pu préparer l'examen dans le cadre d'une conduite accompagné ou supervisée. Pour un candidat "classique", ce taux dépasse à peine la moitié.

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Conduire sans prendre de cours d'auto-école? Pensez à la conduite supervisée.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-