Consommation de cannabis: bientôt de simples contraventions

Consommation de cannabis: bientôt de simples contraventions

Publié le :

Vendredi 26 Mai 2017 - 11:00

Mise à jour :

Vendredi 26 Mai 2017 - 11:03
©Martijn/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Des contraventions pour réprimer la consommation de cannabis seront mises en place dans les trois à quatre mois à venir selon le nouveau ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb. Il s'agissait d'une des promesses du candidat Emmanuel Macron.

Cela pourrait être un pas vers la légalisation. D'ici quelques mois, lorsqu'une personne se fera prendre en en train de consommer du cannabis, elle n'ira plus au poste de police et ne risquera plus un passage devant un tribunal et une éventuelle peine de prison. A la place, une simple contravention. C'est en tout cas ce qu'a promis le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, suivant les directives d'Emmanuel Macron. "Je pense que dans les 3-4 mois qui viennent, nous aurons mis en place cette mesure", a-t-il notamment déclaré mercredi 24 au micro de BFMTV-RMC.

Une annonce dont s'est réjoui Philippe Capon, secrétaire générale de l'UNSA Police. "Monsieur le ministre, en faisant l'application de cette revendication syndicale de longue date, répond à une demande forte de simplification et d'allègement du travail, sans sacrifier à l'efficacité",  a-t-il déclaré via un communiqué. Et d'ajouter: "les procédures habituelles concernant les usagers (de drogue) se révélaient jusqu'à présent trop lourdes au vu des sanctions pénales, et trop chronophages pour les services de police et n'avaient de plus jamais démontré la moindre efficacité en matière de lutte contre les trafics".

Pour le moment, le montant de l'amende n'a pas encore été révélé mais il se pourrait, selon certaines rumeurs, qu'il s'agisse d'une contravention de troisième classe. Le contrevenant pourrait donc payer 68 euros pour avoir consommé illégalement du cannabis.

Pour rappel, le cannabis est interdit en France depuis 1970, avec au maximum un an de prison et 3.750 euros d'amende. Dans la pratique, si l'emprisonnement pour usage est exceptionnel, les amendes perdurent. Au total, 17 millions de personnes déclaraient en 2014 avoir déjà pris du cannabis dans leur vie et 700.000 en consommeraient quotidiennement, selon l'Observatoire français des drogues et des toxicomanies.

Les consommateurs de cannabis ne risqueront plus la prison mais une simple contravention.


Commentaires

-