Contre le réchauffement climatique, Los Angeles a décidé de peindre ses routes en blanc (photos)

Expérimentation

Contre le réchauffement climatique, Los Angeles a décidé de peindre ses routes en blanc (photos)

Publié le :

Lundi 14 Août 2017 - 15:24

Mise à jour :

Lundi 14 Août 2017 - 15:35
La ville de Los Angeles aux Etats-Unis a récemment commencé à utiliser la technique des "cool pavements", qui consiste à peindre les routes en clair, pour lutter contre les fortes chaleurs. Une nouveauté dont le maire Eric Garcetti est très fier.
©Capture d'écran Google Street View
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Los Angeles est au cœur de toutes les discussions ces derniers jours au sujet des Jeux olympiques, qui devraient être organisés dans la cité des Anges en 2028. Mais pourtant, outre le rayonnement sportif de la deuxième ville des Etats-Unis, c'est son engagement pour lutter contre le réchauffement climatique qui occupe plus les autorités. Surtout depuis que le président Donald Trump a annoncé le retrait des USA  de l'accord de Paris sur le climat.

La ville s'est lancée dans une expérimentation pour tenter de faire baisser la température. Au sens propre. Les services de l'urbanisme ont en effet commencé début août à peindre les routes en blanc. Cette technique a un nom: "cool pavements" ("routes fraîches" en français). Elle permet, selon la définition du site de l'Heat island group, aux revêtements peints "de rester plus frais même en plein soleil. La réflectivité de la chaussée peut ainsi être améliorée" avec le composé adéquat.

Los Angeles, qui est l'une des premières grandes mégalopoles à utiliser cette technique, connaît chaque été des périodes de fortes chaleurs, avec des moyennes de températures dépassant facilement les 40 degrés.

Cette technique a été choisie car le bitume noir a tendance à emmagasiner la chaleur tandis qu'une couleur claire la fait réfléchir et diminue ainsi la température au sol.

Jeff Luzar, vice-président de Guardtop, qui fournit l'enduit blanc, a expliqué lors d'une démonstration à la presse, sur une route en travaux, ce lundi 14, qu'une "différence de température de 6 à 7 degrés" pouvait être constatée. "Ici par exemple sur la surface noire, il fait 42 ou 43 degrés. Et sur la surface sèche de l'autre côté, avec une seule couche de blanc, il fait 36". Cette innovation intrigue les habitants, qui seront consultés au cours de l'expérimentation. 

Los Angeles est une des premières grandes villes au monde à expérimenter la technique des "cool pavements". (Illustration)

Commentaires

-