Découvrez les pays où les nourrissons pleurent le plus

Découvrez les pays où les nourrissons pleurent le plus

Publié le :

Mardi 04 Avril 2017 - 15:51

Mise à jour :

Mardi 04 Avril 2017 - 16:19
Le Lann Dominique/Sipa
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Selon une nouvelle étude publiée mercredi dans le "Journal of Pediatrics", les bébés pleureraient plus dans certains pays que dans d'autres. Et ce sont les nourrissons canadiens, britanniques et italiens qui seraient les plus pleurnichards.

Nombreux sont les parents qui ne savent plus quoi faire face aux cris de leur bébé. Et certains les entendraient beaucoup plus que d'autres. Selon une étude menée par l'université de Warwick (Angleterre) et publiée mercredi 3 dans le Journal of Pediatrics, les bébés canadiens, britanniques et italiens seraient les plus pleurnichards.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont passé au crible une trentaine de publications scientifiques. Ces dernières rassemblaient des données de plusieurs pays (Allemagne, Danemark, Japon, Canada, Italie, Pays-Bas, Royaume-Uni) portant sur plus de 8.700 enfants de moins de trois mois. Dans un premier temps, ils ont constaté qu'un nourrisson pleurait en moyenne deux heures par jour durant les deux premières semaines de sa vie, 2h15 par jour jusqu'à sa sixième semaine, puis 1h10 par jour à environ trois mois.

Mais selon les pays, les chiffres ne sont pas les mêmes. Ainsi le Canada arrive en tête du classement des bébés en proie à des crises de larmes intenses (plus de trois heures de pleurs par jour, trois fois par semaine) avec 31,4% des petits concernés. Il est suivi du Royaume-Uni (28%) et de l'Italie (20,9%). En revanche, c'est au Danemark et en Allemagne que les nourrissons seraient les plus sages. Ainsi, les nourrissons allemands seraient peu nombreux à être en proie à des crises de larmes avec 6,7% contre 5,5% pour les Danois.

Pour le professeur Dieter Wolke, principal chercheur de cette étude, les recherches doivent se poursuivre. "Nous en apprendrons plus en observant les cultures où il y a moins de pleurs, et si cela est dû à la parentalité ou d'autres facteurs liés à l'expérience de la grossesse ou la génétique", a-t-il notamment expliqué.

C'est au Canada que les bébés pleurent le plus, selon une nouvelle étude.

Commentaires

-