E-cigarette: bientôt interdit de vapoter dans les lieux publics?

E-cigarette: bientôt interdit de vapoter dans les lieux publics?

Publié le 26/02/2016 à 11:21 - Mise à jour à 11:33
©Alcalay Sarah/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Des experts recommandent d'aller plus loin que ne le prévoit la loi santé dans la lutte contre le tabagisme en interdisant la cigarette électronique dans "tous les lieux publics fermés". Selon eux la vapoteuse est ainsi "une porte d’entrée dans le tabagisme" contre laquelle il faut également légiférer.

Dernier ersatz de la clope dans les bars, discothèques et autres lieux publics, la e-cigarette pourrait bientôt être, elle aussi, reléguée à la sphère privée et aux trottoirs. C'est en tout cas le sens d'une préconisation des experts du Haut conseil de la santé publique (HSCP) publiée mercredi 24 qui suggère donc de bannir les vapoteurs, déjà interdits dans les transports en commun et sur le lieu de travail, des lieux publics fermés

Si le rapport du HSCP concède que la cigarette électronique "peut être considérée comme une aide pour arrêter ou réduire la consommation de tabac des fumeurs" et "constitue un outil de réduction des risques du tabagisme", elle n'en resterait pas moins contreproductive dans le cadre de la lutte contre le tabac. L'instance estime ainsi qu'elle constituerait "une porte d’entrée dans le tabagisme".

La vapoteuse, "risque de renormalisation de la consommation de tabac", selon le rapport, mettrait donc à mal les objectifs de la loi santé qui, en bannissant la cigarette des aires de jeu pour enfants ou en instaurant le paquet neutre, vise notamment à lutter contre cette image de la clope "normale".

Eviter de véhiculer la représentation du fumeur "cool" ou tout simplement comme faisant partie du paysage, et donc tenter de dégoûter les jeunes avant même leur première bouffée, est donc le nerf de la guerre. Bien plus que le tabagisme passif lié à la cigarette électronique, jugés "nuls ou extrêmement limités pour les tiers" côtoyant des vapoteurs par les experts, même dans des espaces fermés.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Si le risque de vapotage passif est "nul ou extrêmement limité", selon les experts, il reste "une porte d’entrée dans le tabagisme".

Annonces immobilières

Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-