Emballages alimentaires en carton: faut-il craindre les huiles minérales?

En contact direct

Emballages alimentaires en carton: faut-il craindre les huiles minérales?

Publié le :

Mercredi 10 Mai 2017 - 09:32

Mise à jour :

Mercredi 10 Mai 2017 - 09:42
L'Agence nationale de sécurité sanitaire et de l’alimentation (Anses) a rendu mardi un avis concernant les huiles minérales, ces dérivés du pétrole largement utilisés dans les emballages alimentaires en carton. Sans se prononcer véritablement sur leur dangerosité, l'agence recommande d'en réduire l'usage afin qu'elles ne contaminent pas les denrées.
©Denis Charlet/AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

A leur nom qui évoque la nature ou les soins de beauté, on pourrait croire que les huiles minérales (MOH) sont bonnes pour la santé. En fait il s'agit de "mélanges complexes issus du pétrole brut constitués d'hydrocarbures saturés d'huile minérale (MOSH) et d’hydrocarbures aromatiques d'huile minérale (MOAH)", explique l'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail). Une définition qui tout de suite fait comprendre qu'il vaut mieux ne pas en ingérer.

C'est le sens d'un avis rendu par l'agence et publié mardi 9. Elle y explique s'inquiéter de la présence de ces huiles dans les emballages alimentaires en carton. En effet, "de par leur présence dans les encres ou les adhésifs des emballages alimentaires en papier et carton, ces huiles minérales peuvent migrer vers les aliments" précise ce document.

Mais il ne s'agit là que d'un avis qui ne recommande pas de taux maximum d'huiles minérales, et pour cause. Il n'existe en effet pas encore de méthode empirique capable ne serait-ce que d'établir précisément la composition de ces huiles. "L’Agence recommande, dans un premier temps, de valider une méthode analytique spécifique et robuste permettant de déterminer la composition des mélanges d’huiles minérales", peut-on donc lire.

Une réglementation plus stricte ne semble donc pas pour tout de suite, malgré les préoccupations dont avait déjà fait part l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) sur la présence de ces substances dans les aliments secs (riz, céréales...). Le caractère génotoxique et mutagène de certaines de ces huiles a pourtant déjà été mis en évidence.

D'ailleurs, bien que la question en soit encore au stade du recueil de données, l'Anses recommande déjà certaines précautions. Il convient selon elle de "limiter l’exposition du consommateur aux MOH, et plus particulièrement aux MOAH" en instaurant des barrières entre les denrées et le carton ou en utilisant des encres, colles ou additifs dépourvus de ces substances suspectes.

Reste à savoir quel impact ces recommandations auront sur les professionnels du secteur

Le caractère génotoxique et mutagène de certaines huiles minérales a déjà été mis en évidence.

Commentaires

-