L'épidémie de grippe 2019 recule mais reste active (carte)

L'épidémie de grippe 2019 recule mais reste active (carte)

Publié le :

Jeudi 28 Février 2019 - 20:49

Mise à jour :

Jeudi 28 Février 2019 - 20:51
©Scott Olson/AFP
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La carte de France de l'épidémie de grippe montre que celle-ci reste très active même si le nombre de cas a nettement baissé ces dernières semaines. Cette année, la maladie est arrivée tardivement mais a rapidement atteint un niveau très important, notamment dans certaines régions.

Le pic de l'épidémie de grippe 2019 a été dépassé dans toutes les régions. Mais la carte de France reste toujours rouge concernant le niveau d'alerte. Car si le nombre de cas a fortement baissé à l'échelle nationale sur les dernières semaines, il reste important en valeur absolue.

Cette épidémie se démarque en effet cet hiver par son aspect tardif mais aussi par sa soudaineté et son intensité. Elle n'a commencé à réellement prendre de l'ampleur qu'après la mi-janvier, pépoque qui les deux années précédentes avait déjà connu le fameux pic. En revanche le nombre de cas a très rapidement augmenté, jusqu'à 622 pour 100.000 habitants quand le pic avait à peine dépassé les 400 lors des deux derniers hivers.

Voir: Grippe - le pic de l'épidémie franchi dans toutes les régions

Malgré la nette baisse enregistrée au cours d'un mois de février particulièrement doux, cette épidémie tardive est encore bien plus active que d'ordinaire fin févrirer, avec près de 300 cas pour 100.000 habitants. Santé publique France évoque ainsi une "forte diminution de l’activité grippale mais contribution toujours importante de la grippe aux hospitalisations".

Avec cette baisse, les disparités régionales s'accroissent même si toute la France reste catégorisée en état d'épidémie. Selon les chiffres du réseau Sentinelle, la grippe est encore très présente en Nouvelle- Aquitaine  (570 cas pour 100.000 habitants). Arrivent ensuite, mais déjà loin derrière, l'Occitanie (384) et la région Auvergnes-Rhône-Alpes (368).

Selon Santé publique France, 4.100 décès attribuables à la grippe avaient eu lieu entre octobre et le moment du pic. Ces données devront cependant être affinées avec le temps et jusqu'à avril. Le nombre de morts attribuables à la grippe sur la saison 2017/2018 (d'octobre à avril) avait été estimé à 12.980, alors que le vaccin avait été assez efficace, ce qui ne semble pas être le cas cette année.

Lire aussi:

Epidémie de grippe 2019: combien de temps cela va durer?

Grippe: le vaccin peu efficace contre le virus le plus virulent

Epidémie de grippe: combien de jours de fièvre lorsqu'on est malade?

L'épidémie de grippe est encore très présente dans certaines régions.

Commentaires

-