Fête de l'Aïd el-Kebir: prière, sacrifice de moutons et partage pour les musulmans

Fête de l'Aïd el-Kebir: prière, sacrifice de moutons et partage pour les musulmans

Publié le :

Mardi 21 Août 2018 - 10:05

Mise à jour :

Mardi 21 Août 2018 - 10:16
La prière de l'Aïd el-Kebir 2018 a eu lieu ce mardi matin et les traditionnels sacrifices de moutons ont donc débuté par la suite. Il s'agit de la plus importante fête du calendrier musulman, qui célèbre un événement commun aux trois religions du Livre.
© BENJAMIN CREMEL / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de France-Soir

-A +A

La date de l'Aïd el-Kebir 2018 (ou Aïd Al Adha), la plus importante fête dans le calendrier musulman, tombe ce mardi 21 en France comme dans la plupart des pays qui suivent la décision de Cour Suprême d'Arabie saoudite. Mais les autorités religieuses de certains pays comme le Maroc ou le Pakistan l'ont ainsi fixée au mercredi 22.

Le calendrier musulman étant lunaire, des décalages peuvent en effet survenir selon les méthodes de calcul utilisées pour définir le jour d'une fête dans le calendrier grégorien.

Voir: Fin du Ramadan en France: quelle date pour l'Aïd el-Fitr?

L'Aïd el-Kebir commémore un épisode commun aux trois grandes religions monothéistes (Judaïsme, Christianisme et Islam). Il s'agit du sacrifice d'Isaac, ou Ismaël selon les cultes, par son père Abraham (Ibrahim dans l'Islam). La tradition veut que celui-ci ait prouvé sa foi et sa soumission à Dieu en acceptant de tuer son propre enfant jusqu'à ce qu'un ange l'arrête et substitue un agneau à la place d'Ismaël ou Isaac.

Les célébrations durent trois jours et ont lieu à la fin du pèlerinage à la Mecque ou hajj. Elle débute par la salat (prière rituelle) au matin. Après celle-ci, il est également de coutume de sacrifier un mouton pour le repas de fête ainsi que de partager son repas avec les démunis.

Ce sacrifice doit être effectuer de manière rituelle, c'est à dire que l'animal doit être égorgé. Et si la tradition veut que cela soit fait chez soi, cela n'est plus possible pour des raisons sanitaires évidentes. Les autorités mettent donc désormais à disposition des abattoirs destinés à la fête.

"Le sacrifice devra s’effectuer après la grande prière dans les abattoirs agréés par les pouvoirs publics dans le strict respect des règles sanitaires en vigueur et des principes religieux qui régissent l’abattage rituel", rappelle la Grande Mosquée de Paris, précisant que "pour une meilleure organisation et un meilleur accueil dans les abattoirs agréés, le sacrifice peut s’étaler sur les trois jours de l’Aïd Al Adha".

Lire aussi:

Afghanistan: cessez-le-feu et prières pour la paix marquent la fin du ramadan

Durant le ramadan en Algérie, le cas épineux des malades chroniques

Macron: "La République n'a aucune raison d'être en difficulté avec l'islam"

Les musulmans célèbrent ce mardi 21 août l'Aïd el-Kebir 2018.


Commentaires

-