Feux rouges, feux oranges: le palmarès des villes qui les respectent le moins

Feux rouges, feux oranges: le palmarès des villes qui les respectent le moins

Publié le :

Mardi 16 Août 2016 - 18:11

Mise à jour :

Mardi 16 Août 2016 - 18:31
©Victor Vic/Flickr
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Une enquête publiée par le magazine "Auto Plus" a étudié les comportements des conducteurs français face aux feux de signalisation et établi le palmarès des infractions. Qu'il s'agisse des feux rouges ou des feux orange, la même ville arrive en tête lorsqu'il s'agit de les brûler.

Crise de daltonisme subite, moment d'égarement ou plus simplement méconnaissance du code de la route et peur d'être en retard, les conducteurs sont encore assez nombreux à ne pas respecter les feux de signalisation dans les grandes agglomérations.

L'enquête menée par le magazine Auto Plus a même établi un classement de ce comportement dans 10 grandes villes de France. Plus de 1.000 feux de signalisation ont été étudié à travers ces communes.

Résultats: ce sont les Marseillais qui brûlent le plus de feux rouges. Selon l'enquête du magazine, 15% des feux rouges ne seraient pas respectés à Marseille. Une première place décrochée par la ville la plus embouteillée de France. Derrière la citée phocéenne, on retrouve sans grande surprise Paris, où 11% des feux rouges ne sont pas respectés. Lille et Clermont-Ferrand se partagent la médaille de bronze avec un résultat de 8%.

Perfectionnistes, les Marseillais sont aussi ceux qui sont le plus enclin à passer à l'orange. Ce qui -beaucoup ont tendance à l'oublier- est interdit sauf si cela présente un risque. "Tout conducteur doit marquer l'arrêt devant un feu de signalisation jaune fixe, sauf dans le cas où, lors de l'allumage dudit feu, le conducteur ne peut plus arrêter son véhicule dans des conditions de sécurité suffisantes",  dispose l'article R412-31 du Code de la route. A Marseille, 46% des feux oranges sont ainsi grillés, ce qui place ses habitants à égalité avec Nice. Lyon arrive ensuite avec 36%.

Quant à la patience des conducteurs au feu, mieux vaut habiter Clermont-Ferrand où le conducteur attendra en moyenne 8,2 secondes avant de klaxonner si vous tardez à démarrer lorsque le feu passe au vert. Les plus nerveux se trouvent à Bordeaux où l'énervement se fait sentir (et entendre) au bout de 3,7 secondes.

Passer à l'orange peut être sanctionné d'une amende forfaitaire de 35 euros. Pour un feu rouge, la sanction est autrement plus corsée avec 135 euros d'amende et un retrait de 4 points sur le permis de conduire.

 

 

Dans certaines villes, près de la moitié de conducteurs ne s'arrêtent ni au feu rouge, ni à l'orange.


Commentaires

-