Gastro-entérite: l'épidémie en pleine expansion, la Paca, le Grand Est et l'Ile-de-France sont les plus touchées

Gastro-entérite: l'épidémie en pleine expansion, la Paca, le Grand Est et l'Ile-de-France sont les plus touchées

Publié le 24/11/2016 à 16:04 - Mise à jour à 16:10
©Valinco/Sipa
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

La gastro-entérite continue de prendre de l'ampleur en France et notamment dans les régions Paca, Grand Est et Ile-de-France. Le Réseau Sentinelles prévoit que l'épidémie -jugée plus forte que la moyenne cette année- continue sa propagation dans les semaines qui viennent.

L'épidémie de gastro-entérite se poursuit en France, notamment dans l'Est. Arrivée en avance cette année, la maladie continue de toucher de nombreux Français selon le bulletin épidémiologique hebdomadaire de l'Institut de veille sanitaire (InVS)  du mercredi 23 et le Réseau Sentinelles.

Dans la semaine du 14 au 20 novembre "le taux d’incidence des cas de diarrhée aiguë vus en consultation de médecine générale a été estimé à 194 cas pour 100.000 habitants", relève le Réseau Sentinelles alors que le seuil épidémique en semaine 46 est de 178 cas pour 100.000 habitants. Des chiffres qui montrent une hausse du nombre de contaminations par rapport à la semaine précédente, et donc un renforcement de l'épidémie, mais aussi une hausse par rapport aux chiffres de 2015 à la même époque.

Sur l'ensemble de l'année, l'épidémie de gastro-entérite semble d'ailleurs plus importante que d'ordinaire cette année: "l’activité actuelle est légèrement supérieure à l’activité moyenne observée ces dernières années à la même période". Toutefois "cette augmentation sera à confirmer dans les prochaines semaines" ajoute le Réseau Sentinelles.

Les différentes régions de France sont inégalement touchées par l'épidémie. Ainsi, c'est en région Paca qu'elle est la plus forte avec 297 cas pour 100.000 habitants. Viennent ensuite le Grand-Est (262  cas pour 100.000 habitants) et l'Ile-de-France (257). Et la maladie devrait encore persister un moment. En effet, le Réseau Sentinelles prévoit que "le niveau d’activité des diarrhées aiguës devrait rester stable et proche du seuil la semaine prochaine, et pourrait augmenter dans les prochaines semaines".

Afin d'éviter d'être contaminé, l'InVS rappelle que "les mains constituent le vecteur le plus important de la transmission des virus entériques et, de ce fait, l’hygiène des mains est primordiale (eau et savon, ou produit hydro-alcoolique)". Quant à ceux qui sont déjà touchés, "la meilleure prévention des complications de la diarrhée aiguë est la réhydratation précoce à l'aide des solutés de réhydratation orale".

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


L'épidémie de gastro-entérite semble plus importante que la moyenne cette année.

Annonces immobilières

Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-