Hygiène: ces sèche-mains modernes qui propageraient des bactéries

Hygiène: ces sèche-mains modernes qui propageraient des bactéries

Publié le :

Mardi 19 Avril 2016 - 15:44

Mise à jour :

Mardi 19 Avril 2016 - 15:47
©Jeff Blackler/Rex Fea/REX/SIPA
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Utiliser un sèche-mains à air pulsé ne serait pas si hygiénique que cela. Ce sont, en tout cas, les conclusions d'une étude récemment publiée par des chercheurs de l’Université de Westminster au Royaume-Uni.

Tout le monde le sait, il est important de bien se laver les mains après avoir été aux toilettes. De plus en plus présents dans les toilettes publiques, les sèche-mains à air pulsé Dyson diffuseraient bien plus de microbes que les serviettes en papier ou les appareils plus classiques, selon des chercheurs britanniques. 

La guerre du séchage de mains fait rage. Selon une étude de l’Université de Westminster au Royaume-Uni publiée dans le Journal of Applied Microbiology, les appareils à air pulsé siglés Dyson -qui propulsent des lames d'air à 690 km/h- diffuseraient 1.300 fois plus de microbes que les traditionnelles serviettes en papier. Les nouveaux sèche-mains seraient donc "des catapultes à virus". Surtout, 70% des virus expulsés par le sèche-main ultra-rapide le seraient au niveau de la tête d’un enfant.

Des résultats qui ne sont pas surprenants puisqu’une étude similaire des chercheurs de l’université de Leeds, au Royaume-Uni, publiée dans la revue Journal of Hospital Infection, en 2014, avait déjà tenté de démontrer le potentiel supérieur de dispersion des bactéries par les sèche-mains électrique que par les serviettes en papier.

Toutefois, Dyson ne s'avoue pas vaincu pour autant. Pour l'entreprise, ces études sont diligentées par l'industrie des essuie-mains papiers. Elle considère que "la récente étude menée par des chercheurs de l'université de Westminster a été menée selon des conditions artificielles et qu'elle est erronée". Selon le groupe, "l'utilisation de niveaux très élevés et irréalistes de contamination de virus n'est pas significative de conditions réelles de lavage de main".

Dyson souligne également que son sèche-mains "a été prouvé comme étant aussi hygiénique que les essuie-mains papier, grâce aux recherches menées par l'université de Bradford par l'Institut de Recherche Microbiologique, le College of Medecine et le Campden BRI".

La guerre du séchage de mains n'est donc pas prête de pendre fin. 

 

Les sèche-mains à air pulsé Dyson diffuseraient bien plus de microbes que les serviettes en papier ou les appareils plus classiques.

Commentaires

-