Annonce surprise d'Emmanuel Macron sur l'instruction à la maison : des familles sous le choc

  •  SOUTENEZ L'INDEPENDANCE DE FRANCESOIR, FAITES UN DON !  

Annonce surprise d'Emmanuel Macron sur l'instruction à la maison : des familles sous le choc

Publié le 05/10/2020 à 10:04
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP/Archives
PARTAGER :

Auteur(s): FranceSoir

-A +A
Dans son discours sur le séparatisme islamique, Emmanuel Macron a fait une annonce qui a résonné comme un coup de tonnerre dans des dizaines de milliers de familles : l’instruction deviendra obligatoire à l’école, dès la rentrée prochaine et dès l’âge de 3 ans. 
 
A-t-il signé la fin de l’école à la maison ? Elle sera, a précisé le président de la République, strictement limitée à des impératifs de santé. Or jusqu’à présent et depuis la loi Jules Ferry de 1882, ce n’est pas l’école qui est obligatoire entre 3 et 16 ans, mais bien l’instruction, comme le mentionne le site, service-public.fr :
 
« Les parents peuvent choisir de scolariser leur enfant dans une école ou un établissement d’enseignement (public ou privé). Ils peuvent également assurer par eux-mêmes (ou toute personne de leur choix) l’instruction de leur enfant »
 
Par choix ou non 
 
Ils sont ainsi 50 000 enfants en France (sur 12,4 millions) à ne pas emprunter chaque jour le chemin de l’école, du collège et du lycée, mais simplement à changer de pièce dans la maison. Les raisons sont multiples, elles dépassent en tout cas très largement le cadre du séparatisme. 
 
Philosophie de vie qui intègre l’instruction en famille, choix de pédagogies alternatives, dont les écoles sont rares et chères car hors-contrat avec l’Education nationale… Les parents sont vent debout, qui ressentent l'annonce d'Emmanuel Macron comme une privation de liberté.
 
Et l'instruction à la maison peut, aussi, ne pas être un choix, faute d’alternatives proposées aux parents. 
 
On pense, notamment, à des enfants précoces qui s’ennuient à l’école, mais aussi à des enfants en situation d’anxiété ou de phobie scolaire – et ils sont de plus en plus nombreux. Il suffit de lire les témoignages des parents auprès de l’Association Phobie scolaire pour se rendre compte du désarroi dans lequel sont plongées les familles. 
 

Auteur(s): FranceSoir


PARTAGER CET ARTICLE :


50000 enfants sont concernés par l'école à la maison

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-