Jeux d'argent: les Français de plus en plus accros

Jeux d'argent: les Français de plus en plus accros

Publié le :

Vendredi 17 Avril 2015 - 15:44

Mise à jour :

Vendredi 17 Avril 2015 - 17:24
©Sébastien Salomgomis/Sipa
PARTAGER :
-A +A

Les Français sont toujours plus nombreux à jouer aux jeux d'argent, a révélé le dernier rapport de l'Observatoire des Jeux. Selon les résultats de l'étude, ils jouent davantage et dépensent de plus grosses sommes d'argent.

Loto, paris sportifs, poker, jeux de grattage: les Français sont de plus en plus accros aux jeux d'argent. Selon le dernier rapport de l'Observatoire des Jeux, publié jeudi 16, plus de la moitié des Français (56,2%) a joué au moins une fois à un jeu en 2014 alors qu'en 2010 ils n'étaient que 46,4%. Si cette pratique ne faiblit pas malgré la crise, elle gagne également de plus en plus d'adolescents âgés de 15 à 17 ans alors que la loi leur interdit de jouer. Parmi les activités principalement pratiquées par les jeunes: les jeux de grattage (66,5%), les paris sportifs (31,7%) et les jeux de tirage (22,4%).

Cette hausse en nette recrudescence pourrait ainsi s'expliquer par la multiplication des jeux sur le marché. Depuis 2010, l'offre s'est étoffée avec notamment la légalisation du poker, des paris sportifs et hippiques en ligne. "La publicité sur ces nouveaux jeux en ligne a pu contribuer à l'augmentation des pratiques des jeux traditionnels", a relevé Jean-Michel Costes, qui a coordonné les études de 2010 et 2014 faites en collaboration avec l'Institut national de prévention et d'éducation à la santé. Dans l'année qui a suivi cette légalisation, environ 350 millions d'euros ont ainsi été dépensés en campagnes publicitaires par les opérateurs.

Si les Français jouent plus, ils jouent également plus d'argent."Il y a également une intensification des dépenses: la part des joueurs dépensant dans l'année moins de 500 euros décroit de 90,1% à 80,9% et celle de ceux qui dépensent plus de 1.500 euros passe de 1,8% à 7,2%", a souligné l'étude.

Si l'étude de l'Observatoire des Jeux met l'accent sur l'intérêt que porte les Français sur les jeux de hasard, elle informe également sur le profil des joueurs problématiques. D'après les résultats, les plus frappés par l'envie de jouer et les plus excessifs sont des hommes, bien souvent plus jeunes que l’ensemble des joueurs. Selon Jean-Michel Costes, ils appartiennent à des milieux sociaux plus modestes et sont moins diplômés qu’eux. Sur le plan professionnel, ils sont moins actifs que l’ensemble des joueurs.

 

En 2014, plus de la moitié des Français a joué au moins une fois à un jeu d'argent.

Commentaires

-