La plupart des Français victimes "d'amnésie numérique"

La plupart des Français victimes "d'amnésie numérique"

Publié le :

Mercredi 01 Juillet 2015 - 14:46

Mise à jour :

Mercredi 01 Juillet 2015 - 15:03
Selon une étude publiée ce mercredi, la plupart des Français propriétaires de smartphones et autres objets numériques sont aujourd'hui incapables de se souvenir des numéros de leurs proches. Un phénomène appelé "amnésie numérique".
©Pouzet/Sipa
PARTAGER :
-A +A

A en croire une étude du cabinet de sécurité informatique Kaspersky, publiée ce mercredi, les Français n'auraient plus une aussi bonne mémoire qu'auparavant. Selon ses résultats, plus de la moitié des Français détenteurs de smartphones et autres objets numériques seraient ainsi dans l'incapacité de se souvenir des numéros de leurs proches sans support connecté. Ce phénomène, appelé "amnésie numérique", est décrit comme "le fait d'oublier les informations que nous conservons dans un appareil numérique".

Dans le détail, 58% des consommateurs français connectés ne se souviennent pas du numéro de téléphone de leurs enfants et 51,5% vont même jusqu’à ne pas retenir le numéro de leur propre lieu de travail. Pire encore, environ un tiers des Français ne se souviennent pas du numéro de la personne qui partage leur vie. A contrario, seulement 48% des personnes interrogées auraient oublié le numéro du domicile où ils vivaient à l'adolescence, preuve que les neuronnes fonctionnaient d'avantage à l'époque où les technologies ne faisaient pas encore partie intégrante de notre quotidien.

"Notre incapacité croissante à nous souvenir des numéros importants parce qu'ils sont juste à un clic de distance nous laisse extrêmement vulnérables dans le cas où le dispositif est perdu ou volé, ou les données compromises", notent les auteurs de l'étude. Ainsi, 17,6% des Français estiment qu'ils ressentiraient un sentiment de panique s'ils perdaient ces informations ou l'accès à celles-ci. Loin de l'époque où on écrivait encore les numéros dans un agenda, le smartphone et la tablette sont aujourd'hui les seuls endroits où la plupart des Français stockent les numéros de première importance.

Ce phénomène est similaire à "l'effet Google", qui affaiblit la mémoire à force de toujours avoir recours à Internet pour trouver rapidement des informations. Victimes du monde numérique dans lequel ils évoluent, les Français ne reconnaissent pourtant pas utiliser Internet dès le premier recours mais en complément de leurs neuronnes. Ainsi 71,9% d'entre eux affirment utiliser Internet comme une extension de leur cerveau, ce chiffre dépassant les 83% chez les jeunes âgés de 16 à 24 ans. 

(Cette étude a été réalisée en ligne auprès de 1.000 personnes âgées de 16 ans et plus en février et mars 2015).

 

 

Près d'un Français sur deux est incapable de se souvenir des numéros de téléphone de ses proches.


Commentaires

-