La tempête Eleanor arrive en France... à peine Carmen partie

La tempête Eleanor arrive en France... à peine Carmen partie

Publié le :

Mardi 02 Janvier 2018 - 16:16

Mise à jour :

Mardi 02 Janvier 2018 - 16:17
© LOIC VENANCE / AFP
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Le vent n'a pas fini de souffler sur le pays. Après Carmen pour le nouvel an, la tempête Eleanor s'apprête à toucher le nord du pays et la région parisienne dans la nuit de mardi à mercredi, selon Météo-France qui a placé 21 départements en vigilance orange. "Eleanor va occasionner sur un grand quart nord-est du pays de violentes rafales de vent depuis les côtes de la Manche en seconde partie de nuit de mardi à mercredi puis de la Normandie jusqu'au nord-est du pays mercredi matin", a indiqué Météo-France dans un communiqué, notant que cette tempête hivernale était "d'intensité comparable" à Carmen pour le vent. Des vents de 110 à 120 km/h sont attendus sur les côtes et de 100 à 110 km/h dans l'intérieur des terres, voire plus localement. La situation devrait s'améliorer mercredi après-midi. Vingt départements sont ainsi placés en vigilance orange vent de mardi minuit à mercredi 17 heures : l'Aisne, le Calvados, l'Eure, l'Eure-et-Loir, le Loiret, la Manche, le Nord, l'Oise, l'Orne, le Pas-de-Calais, Paris et les trois départements de la petite couronne, la Seine-Maritime, la Seine-et-Marne, les Yvelines, la Somme, l'Essonne et le Val-d'Oise.

Le Finistère est de son côté placé en vigilance orange vagues-submersion. Dans un contexte de forts coefficients de marée, les fortes vagues risquent en effet de provoquer des phénomènes de submersion « particulièrement intenses », encore plus que Carmen qui avait poussé Météo-France à placer toute la façade ouest en vigilance vagues-submersion. Eleanor, qui arrive par le nord de l'Irlande et la mer du Nord, est la quatrième tempête à toucher le pays depuis début décembre, après Ana, Bruno et Carmen, qui a quitté la France dans la nuit de lundi à mardi après avoir balayé notamment la Bretagne, le littoral atlantique et la Corse avec des rafales à plus de 130 km/h. Plusieurs milliers de foyers ont été privés d'électricité en raison de la tempête Carmen et une éolienne de 62 mètres s'est effondrée en Vendée. Avant même son arrivée, les vents avaient provoqué la mort d'un homme dimanche, tué dans sa voiture par la chute d'un arbre.

Après Carmen, place à Eleanor.


Commentaires

-