Lammily, la "Barbie normale" a désormais ses règles

Pour éduquer les fillettes de façon "rigolote"

Lammily, la "Barbie normale" a désormais ses règles

Publié le :

Jeudi 24 Septembre 2015 - 15:54

Mise à jour :

Jeudi 24 Septembre 2015 - 16:15
Afin d'expliquer les cycles menstruels de "façon rigolote" aux petites filles, les créateurs de Lammilly, la "Barbie normale", ont créé une poupée qui a ses règles. Son kit "fête des menstruations" comprend donc un livret éducatif, 18 autocollants en forme de serviette hygiénique et un calendrier pour surveiller son cycle.
©Lammily.com/REX/REX/SIPA
PARTAGER :

Raphaëlle de Tappie

-A +A

Après "Lamily a de l'acné", "Lammily a de la cellulite" et "Lammily a des vergetures", dites bonjour à "Lammily a ses règles". Non, vous ne rêvez pas. Afin d'expliquer les cycles menstruels de "façon rigolote" aux petites filles, Nickolay Lamm, créateur de Lamily alias la "Barbie normale" (et par conséquent pas hyper-sexualisée et dotée de mensurations réalistes), a créé une poupée qui a ses règles. Si vous cherchiez depuis des mois une alternative pour ne pas avoir à expliquer à votre fille bientôt pubère que son "corps va bientôt changer", vous la trouverez en vente dans les magasins pour 8,90 euros avec un kit "fête des menstruations" à partir du mois de novembre.

De quoi éviter la scène imaginée dans la vidéo publicitaire ci-dessous où des parents tentent maladroitement d'expliquer les cycles de menstruations à leur petite Tina en rappant. "Tu arriveras bientôt à cet âge où tes hormones vont exploser, et ton corps va changer". "Tu vas devenir une femme: bientôt tu auras des oeufs dans le ventre, comme le lapin de Pâques", "une fois par mois, tu auras une petite visite...". Alors qu'eux s'amusent comme des fous, la petite semble au bord du malaise. Jusqu'à ce que la grande soeur arrive et supplie ses parents d'arrêtez le carnage. "Servez-vous de la poupée Lammily, elle a des serviettes hygiéniques", leur explique-t-elle.

En effet, le kit "fête des menstruations" comprend un livret éducatif, 18 autocollants en forme de serviette hygiénique et un calendrier pour surveiller le cycle de Lammily.

"Nous avons voulu que la poupée ait ses règles pour que cela ne soit pas une chose effrayante", explique Nickolay Lamm au Time. L'idée lui est venue après le premier débat des Républicains en août aux Etats-Unis, où Donald Trump avait dit de la journaliste Megyn Kelly qu'on "pouvait voir du sang sortir de ses yeux, du sang sortir de son...où que ce soit".

"Je ne veux pas que cela devienne un projet politique, mais je crois que ces propos sont la parfaite illustration de la façon dont les règles sont encore aujourd’hui tabous dans notre société, et, parfois pire que ça, une insulte envers les femmes pour certains", conclut Nickolay Lamm.

 

(Voir ci-dessous la vidéo publicitaire intitulée "Da Period Talk" en anglais): 

 

Lammily est l'alternative "normale" de Barbie. Comme toutes les jeunes filles, elle a des boutons d'acné.

Commentaires

-