Le manque d'hygiène, un motif de rupture (VIDEO)

Sentir mauvais

Le manque d'hygiène, un motif de rupture (VIDEO)

Publié le :

Lundi 13 Février 2017 - 10:01

Mise à jour :

Lundi 13 Février 2017 - 10:15
Selon une récente étude réalisée par le groupe SCA, l'hygiène corporelle peut se révéler être un motif de rupture. Au total, une Française sur quatre (25%) a déjà mis fin à une relation amoureuse en raison d'un manque d'hygiène chez son partenaire. Même chose pour 22% des hommes.
©Flickr/Creative Commons
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

En amour, il est important d'entretenir la flamme, et notamment en prenant soin de son corps. Pourtant, selon une étude réalisée par le groupe SCA, certain(e)s n'hésitent pas à se laisser aller lorsqu'ils sont en couple. Ainsi, une Française sur quatre (25%) explique avoir déjà mis fin à une relation amoureuse en raison d'un manque d'hygiène de son partenaire. Quant aux hommes, ils sont presque aussi nombreux à avoir fait de même (22%).

D'après cette enquête, l'odeur corporelle arrive de tête (56% des femmes et 44% des hommes) des motifs de rupture devant la mauvaise haleine (39% des hommes, 32% des femmes). Quant à l’hygiène intime, évoquée par un tiers des Français (36% pour les hommes, 31% pour les femmes), elle arrive en 3e position.

Considérés comme les critères les plus importants pour une bonne hygiène corporelle, ces marqueurs ne sont pas les seuls à avoir un impact négatif sur les relations amoureuses. Ainsi, selon l'étude, les femmes apparaissent plus attentives que les hommes à certains détails: elles sont 26% à se dire gênées par des cheveux sales (contre seulement 10% des hommes), et 21% par des vêtements sales (contre 15% des hommes). Les Françaises sont d’ailleurs 72% à se voir comme les plus attentives à leur hygiène personnelle au sein du couple.

En parallèle, l'étude révèle que les poils ne sont un motif de rupture que pour une petite minorité de personnes: pour seulement 9% des hommes, ne pas se raser les aisselles est une cause de séparation et ils ne sont que 7% à penser de même pour l’épilation des jambes. Les femmes, quant à elles, sont à peine 5% à estimer qu’une trop grande pilosité peut valoir un veto.

Alors à l'approche de la Saint-Valentin, nul besoin de passer chez l'esthéticienne. Mieux vaut plutôt soigner son hygiène. Une bonne douche, un bain, du parfum et le tour est joué.

(Découvrez ci-dessous ce que pensent les Français de l'hygiène corporelle): 

 
Les Français sont particulièrement sensibles à l’hygiène de leur partenaire selon une récente étude.

Commentaires

-