Le trafic interrompu sur la ligne TGV Bordeaux-Paris après une rupture de caténaire

Le trafic interrompu sur la ligne TGV Bordeaux-Paris après une rupture de caténaire

Publié le :

Mardi 27 Juin 2017 - 11:23

Mise à jour :

Mardi 27 Juin 2017 - 11:27
Une rupture de caténaire, intervenue lors de tests en gare de Libourne, a impliqué des retards importants ce mardi matin sur la ligne Bordeaux-Paris, où le trafic a été interrompu toute la matinée, dans les deux sens.
© MEHDI FEDOUACH / AFP/Archives
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Alors que la LGV reliant Bordeaux à Paris en deux heures de temps doit être inaugurée le dimanche 2 juillet, une panne électrique due à la rupture d'un caténaire en gare de Libourne (à 30 km de Bordeaux) est survenue ce mardi 27 vers 6h40. Depuis, le trafic est interrompu sur toute la ligne et dans les deux sens. D'énormes retards de train sont à prévoir. Plus de 4 heures pour certains trajets (comme pour celui qui devait desservir les gares de Poitiers et Champagne-Ardennes).

C'est donc en gare de Libourne que l'incident s'est produit. Un caténaire a été arraché alors qu'un TGV qui faisait des tests changeait de voie. Il a dû être immobilisé en bloquant les deux voies de cette petite gare.

La SNCF est en train de s'organiser pour mettre en place des bus de substitution afin d'acheminer les voyageurs vers leur destination.

A noter que les TGV ne sont pas les seuls trains impactés par cet incident technique. Certains TER subissent également des retards.

Le trafic devait reprendre vers 11h sur les axes Bordeaux-Poitiers/Angoulême/Périgueux/Saintes, mais la SNCF ne prévoyait pas un retour à la normale avant le milieu de journée.

Sur Twitter, les voyageurs qui subissaient les plus gros retards étaient très en colère contre la SNCF, dont le community manager tentait d'informer au mieux sur la durée exacte des retards, les modalités de remboursement ou les compensations (collation, bouteille d'eau…) dispensées à bord. Expliquant aussi que tout était dû à un"incident électrique en gare de Libourne".

A noter que les TGV ne sont pas les seuls trains impactés par cet incident technique. Certains TER subissent également des retards.


Commentaires

-