Le Vendredi saint: le jour férié des habitants de l'Alsace-Moselle

Le Vendredi saint: le jour férié des habitants de l'Alsace-Moselle

Publié le 14/04/2017 à 12:10 - Mise à jour à 12:38
©Icon Productions
PARTAGER :

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Pour la Moselle et l'Alsace, ce jour est celui du Vendredi saint. Une fête protestante qui rend ce jour férié uniquement pour les départements de ces deux communes. D'où vient cette exclusivité?

Il est envié des français mais existe uniquement dans les trois départements de l'Alsace-Moselle. Le Vendredi Saint est une fête religieuse qui n'a pas de date fixe puisqu'elle a lieu le vendredi qui précède Pâques, rappelle le site JDS . Cette année, ce vendredi 24 est donc férié pour les départements du Bas-Rhin, du Haut-Rhin et de la Moselle, qui composaient autrefois la région Alsace-Lorraine sous la domination allemande.

Le Vendredi saint est un jour férié qui a été accordé aux protestants par le biais du Concordat signé en 1801 par le consul Napoléon Bonaparte et le Pape Pie VII. Depuis, il a été conservé et s'applique à tous les habitants des départements de l'Alsace-Moselle. Religieusement, ce jour représente celui où le prophète Jésus Christ a été transporté jusqu'à la croix sur laquelle il sera crucifié.

Cédé par la France à l'Allemagne protestante entre 1871 et 1918, l'actuelle région Alsace-Moselle a conservé le Vendredi saint comme un jour férié pour les protestants. En France, avec le schisme (séparation de l'église et de l'Etat) de 1905, le Vendredi saint est amené a redevenir un jour ouvré. Préférant le droit allemand, l'Alsace et la Moselle ont refusé de perdre cette tradition lorsqu'elles sont redevenues françaises en 1918. Le Vendredi saint est resté férié au même titre que la Saint-Etienne, deuxième fête spécifique à cette région, qui a lieu le 26 décembre.

Juridiquement, l'ordonnance du 16 août 1892 repris par code du travail, stipule que le Vendredi saint n'est férié que dans les communes où est érigé un temple protestant ou une église mixte. Depuis 1989, c'est le préfet qui est en réalité habilité à autoriser ou pas l'ouverture d'un commerce ce jour-là.

 

Auteur(s): La rédaction de FranceSoir.fr


PARTAGER CET ARTICLE :


Religieusement, ce jour est représente celui où le prophète Jésus Christ a été transporté jusqu'à la croix sur laquelle il sera crucifié.

Annonces immobilières

Newsletter


Fil d'actualités Lifestyle




Commentaires

-