L'épidémie de gastro-entérite touche le Sud-Ouest de plein fouet

L'épidémie de gastro-entérite touche le Sud-Ouest de plein fouet

Publié le :

Jeudi 20 Octobre 2016 - 10:56

Mise à jour :

Jeudi 20 Octobre 2016 - 11:04
©Martin Lee / Rex Featur/REX/SIPA
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

De retour avec trois mois d'avance, la gastro-entérite ne cesse de progresser. Le Sud-Ouest en a fait les frais selon les données de l'Irsan (Institut de recherche pour la valorisation des données de santé).

Le virus de la gastro-entérite a fait son grand retour, trois mois en avance. Le Sud-Ouest a été fortement touché par le virus qui s'est propagé à grande vitesse. Le pic de l'épidémie ne cesse de se rapprocher alors qu'habituellement son point culminant se situe en janvier.

Durant la semaine du 11 au 17 octobre, 234.103 nouvelles personnes ont été contaminées par le virus, a rapporté l'Irsan (Institut de recherche pour la valorisation des données de santé), qui s'appuie sur les données fournies par SOS médecins. Des chiffres conséquents qui ont montré une augmentation de 15% en une semaine du nombre de malades.  

Depuis août, un taux anormal avait déjà été constaté par l'Irsan, l'épidémie dépassait de 20% les moyennes saisonnières.

Une forte hausse de consultations pour gastro-entérite et vomissements a été constatée, d'après la Santé publique en France. L'augmentation n'a pas la même ampleur chez les enfants (moins de 15ans) puisqu'elle a été de 13%, contre 9% pour les 15-74 ans.

Le Sud-Ouest a été particulièrement touché par l'épidémie, une contagion importante a été observée dans le Béarn et les Hautes-Pyrénées. L'Ile-de-France et le Grand-Est ont été également très contaminés par le virus

La rentrée scolaire peut être l'une des explications de la propagation de l'épidémie."La promiscuité des salles de classe a pu favoriser la propagation de l'épidémie, les vacances permettront de le vérifier, si les consultations diminuent", a expliqué le directeur de l'Irsan, Laurent Toubiana.

Pour éviter la contamination, l'accent doit être mis sur l'hygiène. Il est notamment recommandé se laver les mains plusieurs fois par jour. Une bonne hydratation est également conseillée aux malades afin d'éviter la déshydratation causée par les vomissements ou selles. 

 

Durant la semaine du 11 au 17 octobre, 234.103 nouvelles personnes ont été contaminées par le virus.


Commentaires

-