Les bactéries résistantes aux antibiotiques continuent leur expansion, les chercheurs s'inquiètent

Les bactéries résistantes aux antibiotiques continuent leur expansion, les chercheurs s'inquiètent

Publié le :

Samedi 12 Novembre 2016 - 10:12

Mise à jour :

Samedi 12 Novembre 2016 - 10:16
L'Organisation mondiale de la santé s'inquiète de l'expansion des bactéries résistantes aux antibiotiques. Des chercheurs ont mis en lumière des lieux atypiques où ces organismes sont déjà très présents.
©DR/Scientific Reports
PARTAGER :

La rédaction de FranceSoir.fr

-A +A

Elles pourraient constituer l’un des fléaux mortels des décennies à venir, et les scientifiques s’inquiètent de plus en plus de leur dissémination. "Elles", ce sont les bactéries résistantes aux antibiotiques.

Des chercheurs de l’hôpital universitaire de Münster, en Allemagne, ont publié dans une étude relayée par Le Quotidien du médecin, dans laquelle ils affirment avoir découvert un lieu où ces dangereux organismes prolifèrent: les toilettes des aéroports.

Les analystes se sont rendus en effet dans 136 aéroports de 59 pays. Ils ont à chaque fois effectué un relevé des bactéries que l’on pouvait trouver dans les lieux d'aisance, notamment sur les poignée de portes, et ils ont mis en évidence que 5,5% d’entre elles hébergaient des staphylocoques dorés, une bactérie potentiellement dangereuse quand elle est en trop grande concentration dans l’organisme !

Les toilettes des aéroports sont, hélas, un bon indicateur de la dimension mondiale du problème: des lieux fréquentés par une population provenant du monde entier et se croisant dans un lieu fermé, rien de tel pour avoir une vraie petite maquette" de la tendance microbienne mondiale.

Plus insolite encore, une autre étude sur le même sujet mais se focalisant cette fois-ci les chaussettes antidérapantes utilisées dans certains hôpitaux pour limiter le risque de chute des patients, et menée par des chercheurs des hôpitaux universitaires de Nottingham (Royaume-Uni) donne des conclusions comparables. Résultat: des entérocoques résistants à la vancomycine ont été retrouvés dans 85 % des cas et des staphylocoques dorés résistant à la méticilline dans 9 %. Deux exemple montrant que la contamination est sans doute plus grave que prévue.

Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), à ce rythme, les superbactéries pourrait causer la mort de 10 millions de personnes par an à l'horizon 2050. Et déjà, elles seraient selon les estimations de l'ONU à l'origine de 700.000 décès chaque année dans le monde (dont 23.000 rien qu’aux Etats-Unis).

 

Les bactéries résistantes aux antibiotiques pourraient tuer 10 millions de personnes par an.


Commentaires

-