Les gauchers sont moins bien payés que les droitiers, selon une étude américaine

Les gauchers sont moins bien payés que les droitiers, selon une étude américaine

Publié le :

Jeudi 11 Décembre 2014 - 11:47

Mise à jour :

Dimanche 14 Décembre 2014 - 11:39
Ils ne vont pas apprécier: les gauchers sont en général moins bien payés que les droitiers, parce qu'ils exercent des métiers moins intellectuels. C'est le résultat d'une étude portant sur des statistiques américaines et britanniques.
©Horia Varlan/Flickr
PARTAGER :
-A +A

Les gauchers, qui représentent environ 12% de la population, seraient en moyenne moins bien payés que les droitiers, à cause notamment de capacités intellectuelles inférieures, selon une étude d'un chercheur américain.

Joshua Goodman, professeur à la prestigieuse université américaine d'Harvard dans le Massachusetts (côte est), s'est basé sur des statistiques réalisées aux Etats-Unis et en Grande-Bretagne.

Il ressort de ses recherches que les gauchers "ont des revenus annuels inférieurs de 10 à 12% à ceux des droitiers, ce qui est globalement équivalent à une année d'études en moins. Une part importante de cet écart peut s'expliquer par les différences observées en matière de  capacités cognitives et de problèmes émotionnels ou comportementaux".

"Les gauchers travaillent dans des métiers plus manuels que les droitiers, ce qui suggère que leur désavantage sur le marché du travail est de nature cognitive plutôt que physique", ajoute le chercheur.

Il explique que l'on ne sait pas aujourd'hui avec précision ce qui détermine le fait qu'une personne soit gauchère ou droitière, et qui est une conséquence de l'utilisation différente des hémisphères droite et gauche du cerveau. Il existe des raisons génétiques, puisque des études ont montré que 10% des enfants ayant deux parents droitiers sont gauchers, alors que 26% des enfants de parents gauchers le sont aussi.

Mais des explications d'ordre environnemental ou comportemental sont également avancées, notamment le stress du fœtus pendant la grossesse, la santé et le poids du bébé à la naissance, ou le fait d'échanger des poignées de main plus souvent avec sa mère qu'avec son père pendant la petite enfance.

Le Pr Goodman critique les théories "en vogue" et les études selon lesquelles les gauchers seraient sur-représentés parmi les individus les plus talentueux, avec par exemple le rappel que quatre des sept derniers présidents américains (Gerald Ford, George W. Bush, Bill Clinton et Barack Obama) sont des gauchers.

Au contraire, "les gauchers ont plus de problèmes émotionnels ou comportementaux, ont plus de difficultés d'apprentissage comme la dyslexie, ont des parcours scolaires plus courts, et travaillent dans des métiers exigeant moins de connaissances cognitives", affirme-t-il.

En outre, "le taux de gauchers parmi les personnes considérées comme intellectuellement défavorisées se situe entre 20 et 28%, soit en gros deux fois le taux parmi la population générale", ajoute le chercheur.

Les cinq séries de statistiques sur lesquelles se base le Pr Goodman ont été établies sur des échantillons d'environ 5.000 personnes nées aux Etats-Unis en 1979 et 1997 et environ 14.000 et 17.000 personnes nées en Grande-Bretagne en 1958 et 1970.

 

 

Les gauchers sont-ils désavantagés?


Commentaires

-